Interview

Iain Armitage («Young Sheldon»): «Je commence à aimer les maths!»

tsch

14.9.2018

Il incarne la version jeune de Sheldon Cooper, le protagoniste de la série «The Big Bang Theory». Iain Armitage (10 ans), l'interprète de «Young Sheldon», nous parle de son rôle, de sa collaboration avec Jim Parsons ainsi que de son quotidien d'enfant star.

Au début, seules la voix et la silhouette permettent de dire qu'on a affaire à un garçon d'à peine dix ans. Iain Armitage, qui nous a accordé une interview dans un luxueux hôtel berlinois, fait preuve d'un professionnalisme étonnant, comme bien des générations d'enfants stars avant lui. La discipline, la précocité – des qualités qui collent parfaitement au rôle du geek «Young Sheldon» que le jeune acteur incarne dans le spin-off de la série «The Big Bang Theory». Actuellement en pleine promotion, il doit suivre un programme très strict. Les responsables RP le harcèlent de paroles tandis qu'en arrière-plan, sa maman, productrice de théâtre, veille au grain. Le milieu exige déjà énormément de choses du jeune garçon. On est presque soulagé de voir Iain Armitage se balancer fébrilement sur sa chaise pendant l'interview; de constater que malgré sa grande rigueur, il peut également se laisser gagner par un enthousiasme typiquement enfantin. Après tout, nous avons face à nous un petit garçon normal originaire d'Arlington, en Virginie.

«Bluewin»: dans le cadre de la promotion de «Young Sheldon», tu vois pas mal de pays. Est-ce ta première fois ici?

Iain Armitage: C'est la première fois que je viens à Berlin et c'est génial. Nous avons déjà un peu visité la ville – et j'ai reçu un modèle réduit de la porte de Brandebourg en Lego.

As-tu eu beaucoup de contacts avec Jim Parsons, l'interprète du Sheldon adulte, pour ton rôle?

Oui, énormément. Il était toujours présent. Il m'a guidé et m'a appris beaucoup de choses sur Sheldon. Ça m'a beaucoup aidé. Il m'a beaucoup appris sur la façon dont Sheldon abordait certaines choses. Il n'y a certes pas eu d'approbation finale, mais il a dit que j'avais appris beaucoup de choses par moi-même. Jim est vraiment très sympa.

Est-ce Jim qui t'a choisi pour le rôle de «Young Sheldon»?

J'ai participé aux auditions et il était là. J'étais particulièrement excité! On m'a ensuite rappelé pour me dire que j'avais le rôle – j'étais aux anges! (rires) Je pense que j'ai également eu beaucoup de chance: de nombreux enfants talentueux, qui ont également fait de très bonnes auditions, ont participé au casting.

Iain Armitage en images

Est-ce difficile de jouer un personnage comme Sheldon?

Sheldon est un personnage dont la façon de penser est très difficile à saisir. Ce n'est pas un personnage facile. Les autres rôles que j'ai eu à jouer jusqu'à présent étaient plus simples, notamment car j'ai pu participer à leur création. Sheldon, en revanche, était déjà un personnage établi. Ça a été dur, mais je me suis beaucoup amusé.

Quelle partie du rôle de Sheldon considères-tu comme la plus compliquée?

Tout son personnage, en réalité. Après tout, Sheldon reste Sheldon! (rires) Ça a été un énorme challenge, mais j'ai adoré. J'espère que je continuerai à m'améliorer à l'avenir.

Qu'as-tu en commun avec Sheldon?

Voyons voir… Nous aimons tous les deux la science. Nous ne sommes pas de grands fans de sport. Nous aimons tous les deux les livres. Même si je suis loin d'être aussi mordu de bandes dessinées que Sheldon. Et je commence à aimer les maths! Comme Sheldon, j'aime les choses compliquées, comme la suite de Fibonacci ou encore le nombre d'or.

Te considères-tu toi aussi comme un geek?

Je fais des choses que la plupart des gens qualifieraient de geek. Par exemple, je n'aime pas le sport – beaucoup d'enfants trouvent ça étrange. Et je lis des livres. J'aime aussi beaucoup le théâtre, mais ça n'a rien d'une activité de geek. D'ailleurs, pour moi, Sheldon n'est pas forcément un geek.

Qu'est-il alors?

Il est né avec une façon de penser différente de celle de la plupart des gens. Ses idées sont agencées différemment. C'est pourquoi il est capable de résoudre des équations complexes et de faire d'autres choses particulièrement folles. Voilà pourquoi on le considère comme un geek, même au sein de sa famille. Mais je pense que ce n'en est pas un.

T'arrive-t-il de te glisser dans la peau de Sheldon pour mieux appréhender ton rôle? Est-ce que ça t'aide?

Oui. Ma voix Sheldon m'aide aussi beaucoup. J'ai développé une tessiture particulière. Il me suffit également d'être sur le plateau et de répéter mon texte pour entrer dans la peau du personnage. Nous avons un plateau pour la maison des Sheldon et un plateau pour tout le reste. Quand je m'y trouve avec tous les autres acteurs et les membres de l'équipe, j'ai clairement l'impression d'être Sheldon.

N'est-ce pas parfois un peu stressant d'être au centre de l'attention?

Pas vraiment. Je ne souffre pas non plus du trac. Je ne stresse pas rapidement, c'est une chance. Cependant, le fait d'être sans cesse entouré de tous ces gens a quelque chose de palpitant, même si c'est désormais devenu une routine pour moi. J'ai maintenant deux maisons: la maison des Cooper et l'appartement que nous louons à Los Angeles. Dans notre appartement, j'ai tous mes jouets et quand je me rends dans l'appartement du tournage, je retrouve mes faux jouets. (rires)

Le rôle de Sheldon a-t-il changé ta vie jusqu'à présent?

Pas tant que ça. Je savais déjà pas mal de chose sur la télévision et la carrière d'acteur avant. Cependant, c'est la première fois que je tourne cinq jours par semaine; neuf heures et demie de tournage par jour – pauses incluses et au moins trois heures d'école par jour. Mais en réalité, je ne travaille réellement que quatre à cinq heures par jour. Ce n'est donc pas si énorme.

Aimes-tu l'école?

Oui, j'adore l'école, Raegan [Raegan Revord, elle joue Missy, la sœur jumelle de Sheldon, NDLR] aussi d'ailleurs. (rires) Mon institutrice est super cool! Je ne suis pas obligé de suivre les cours que je n'aime pas. À la place, nous faisons des trucs cool, des expériences scientifiques et des trucs du genre. Nous faisons également des maths, de l'histoire, de la lecture – ensuite, nous consacrons toujours une demi-heure au divertissement: un jour, on a fabriqué des hand spinners en gallium! Le gallium est l'équivalent du mercure, mais n'est pas toxique.

Dans la série, Sheldon et Missy entretiennent une relation frère-sœur particulière. Entretiens-tu également des rapports particuliers avec Raegan Revord, l'interprète de Missy?

Nous sommes très bons amis. On adore faire peur aux gens et faire des blagues ensemble. (rires) On aime aussi se disputer pour rigoler. Mais pas pour de vrai. Nous sommes extrêmement bienveillants l'un envers l'autre. Nous retournerons peut-être à la piscine, il y en a une dans son hôtel. (rires)

Iain Armitage et Raegan Revord sont frère et sœur dans «Young Sheldon» – et sont amis dans la vraie vie.
Getty Images

As-tu des modèles au cinéma et à la télévision?

Je ne regarde pas vraiment la télévision. Personne ne m'a donc vraiment influencé. Mes modèles sont plutôt des acteurs de théâtre. Cependant, mes collègues de tournage m'inspirent beaucoup. Au total, nous sommes 125 sur le plateau et c'est grâce à nous tous que «Young Sheldon» fonctionne.

Tu as déjà eu plusieurs mamans à la télévision. Y en a-t-il une qui t'a marqué plus que les autres?

Elles ont toutes leurs qualités, elles sont toutes géniales! J'ai énormément de fausses mamans, c'est amusant. Je les aime toutes – elles sont à la fois très différentes et extrêmement semblables. Bien sûr, j'ai aussi ma vraie maman, qui est super. Je ne voudrais pas qu'elle m'en veuille parce que je parle un peu trop de mes fausses mamans. (rires)

Tout ce que vous ne saviez pas sur la série «The Big Bang Theory» 

Ces séries dont tout le monde parle et qu'on a honte de ne pas avoir vues!

Retour à la page d'accueil