Daimler a gagné plus au 3e trimestre

ATS

24.10.2019 - 10:56

Le groupe Daimler attribue la hausse à «de bonnes ventes» de Mercedes-Benz, avec une progression de 8% du chiffre d'affaires, tout en réitérant son objectif de réduire les coûts (archives).
Source: KEYSTONE/EPA/FRANZISKA KRAUFMANN

Le constructeur automobile Daimler a affiché au troisième trimestre un bénéfice net en hausse de 3% sur un an à 1,8 milliard d'euros (près de 2 milliards de francs), repassant dans le vert après la première perte trimestrielle en dix ans au trimestre précédent.

Le groupe attribue la hausse à «de bonnes ventes» de Mercedes-Benz, avec une progression de 8% du chiffre d'affaires, tout en réitérant son objectif de réduire les coûts.

«Daimler a surpassé les attentes du marché en terme de chiffre d'affaires, bénéfice opérationnel et bénéfice net», a relevé Frank Schwope, analyste chez LBBW.

«La division automobile s'est montrée nettement plus stable au troisième trimestre et le dernier trimestre 2019 devrait aussi ressortir meilleur» que celui de l'année précédente, a-t-il ajouté.

Le groupe a confirmé ses objectifs annuels, révisés en baisse deux fois cette année en raison de l'affaire du dieselgate, d'un problème sur les airbags Takata mais également d'une «croissance plus faible qu'attendue des marchés automobiles».

Le secteur souffre particulièrement du ralentissement conjoncturel international précipité par les conflits commerciaux et les incertitudes autour du Brexit.

Daimler s'attend pour 2019 à une «légère» progression de son chiffre d'affaires et à un bénéfice opérationnel (Ebit) «significativement inférieur» à celui de l'an dernier, soit 11,1 milliards d'euros.

'Redoubler d'efforts'

La marge de sa branche automobile «Mercedes Benz-Cars» a cependant baissé de 0,3 point, à 6%, et le patron du groupe Ola Källenius a affirmé dans un communiqué que l'entreprise devait «redoubler d'efforts» dans la «réduction des coûts» pour «réussir la transformation des prochaines années.»

Les économies, qu'avait déjà annoncé l'ancien patron Dieter Zetsche, concerneront «tous les coûts» dans «toutes les divisions» selon le directeur financier Harald Wilhelm, et seront détaillés lors de la journée investisseurs le 14 novembre.

«Nous voulons améliorer l'efficacité de Daimler non seulement sur le court mais aussi le moyen terme» et nous «travaillons d'arrache-pied et résolument sur la transformation de notre groupe», a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse téléphonique.

Il n'y aura toutefois «pas de changements à 180 degrés de notre stratégie» a toutefois mis en garde M. Wilhelm, évoquant la nécessité de mieux «prioriser certains investissements».

Daimler a publié en juillet une perte nette de 1,2 milliards d'euros en raison de 4,2 milliards d'effets exceptionnels dont des provisions pour le rappel de voitures diesel accusés d'être équipés de logiciels capables de truquer le niveau d'émissions.

Au total, l'agence allemande de l'automobile (KBA) a ordonné à Daimler le rappel de près d'un million de voitures, mais le constructeur conteste l'illégalité des «fonctions de gestion du moteur» épinglées par les autorités.

Fin septembre, le constructeur a accepté de payer une amende de 870 millions d'euros pour avoir mis sur le marché depuis 2008 des véhicules diesel qui ne respectaient pas les normes légales sur les émissions polluantes -- une dépense qui avait déjà été comptabilisée au deuxième trimestre.

Le groupe a cependant prévenu dans un communiqué qu'il était «possible» que «les provisions s'avèrent en partie insuffisantes» et que des charges supplémentaires pourraient affecter le résultat, notamment celui de la branche automobile.

A la Bourse de Francfort, le titre du groupe prenait 4,60% à 52,74 euros vers 08H25 dans un Dax en hausse de 0,39%.

Retour à la page d'accueil

ATS