Après 114 ans Holcim abandonne son site à Holderbank

cw

3.7.2024 - 08:38

Holcim souhaite fermer son site historique de Holderbank, dans le canton d'Argovie. Les quelque 200 collaborateurs déménageront au siège social de Zoug à partir de 2026. Les personnes concernées ont été informées, précise mercredi le géant zougois des matériaux de construction.

Le nom de la localité a longtemps constitué la raison sociale de Holcim, jusqu'à un tardif retour sur les fonds baptismaux au printemps 2001.
Le nom de la localité a longtemps constitué la raison sociale de Holcim, jusqu'à un tardif retour sur les fonds baptismaux au printemps 2001.
ATS

3.7.2024 - 08:38

Le transfert des activités à Zoug marque la fin de la présence de Holcim dans la commune argovienne, là où l'entreprise est née il y a 114 ans et dont elle avait à l'origine pris le nom. Le déménagement au siège social vise à resserrer la collaboration entre les employés et les différents services, a expliqué Holcim. «La fusion du site et des bureaux n'entraînera aucune réduction des effectifs. Il n'y aura pas de licenciements», a assuré le cimentier.

«Nous soutenons tous les collaborateurs dans leur déménagement à Zoug», a déclaré un porte-parole de l'entreprise interrogé par l'agence de presse AWP. Holcim propose un soutien financier aux personnes concernées pour leurs déplacements au travail ou changements de lieu de résidence.

Avant le transfert des employés, le siège social de Zoug sera rénové et agrandi. Le porte-parole a déclaré qu'à l'avenir, plus de 400 personnes travailleraient sur le site de Zoug.

Tout commence à Holderbank

Holcim a été fondée à Holderbank le 15 février 1912 par Adolf Gygi, sous le nom de Fabrique argovienne de ciment Portland. En 1914, la cimenterie Holderbank a fusionné avec la Rheintalische Cementfabrik Rüti, propriété de l'industriel Ernst Schmidheiny. C'est ainsi que commence l'essor de la famille Schmidheiny, qui façonnera le secteur du ciment en Suisse pendant des générations. Thomas Schmidheiny est toujours aujourd'hui le plus grand actionnaire de Holcim.

«Holcim est consciente de l'importance du patrimoine culturel», a déclaré le porte-parole de l'entreprise. Il y a quelque temps, en collaboration avec le canton d'Argovie, une réserve naturelle de 18 hectares a été créée à Holderbank et des fonds ont été débloqués pour sa préservation. L'objectif est désormais de trouver la solution la meilleure et la plus durable pour le site de Holderbank.

Poursuivre la croissance

Globalement, Holcim souhaite se développer dans le pays. «La Suisse est et reste l'un de nos marchés les plus importants», a déclaré le porte-parole.

Le groupe connaît ici une croissance à la fois organique et grâce à des fusions et acquisitions qui créent des synergies pour l'entreprise, selon le communiqué. Au printemps, le cimentier a annoncé le rachat du groupe vaudois Cand-Landi, actif dans les domaines du terrassement, des matériaux, de la logistique, de la canalisation et du recyclage, et qui a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 70 millions de francs.

La semaine dernière, Holcim a annoncé qu'elle investirait environ 250 millions de francs dans ses trois cimenteries suisses. L'objectif est de réduire l'utilisation des énergies fossiles dans la production de ciment et de respecter les valeurs limites pour les polluants atmosphériques fixées par l'Ordonnance sur la protection de l'air (OPair).

cw