Hydrocarbures

Le pétrole rebondit face au regain de tension en Ukraine

vj

22.2.2022 - 08:50

Les prix du pétrole poursuivaient leur rebond mardi, dopés par l'extrême tension régnant en Ukraine, après la reconnaissance par Moscou de l'indépendance des régions séparatistes ukrainiennes prorusses. Tant le baril de Brent que celui de WTI gagnaient plus de 2% en matinée.

epa09745048 A gasoline service station, in Panama City, Panama, 10 February 2022. Panama, a net importer of fuel, is experiencing the highest increase in gasoline in the last eight years, with prices that will exceed the dollar per liter as of 11 February and with the prospect that they will continue to rise in the coming months. EPA/Carlos Lemos
Les prix du pétrole poursuivaient leur rebond mardi, dopés par l'extrême tension régnant en Ukraine. (image d'illustration)
KEYSTONE

vj

22.2.2022 - 08:50

Vers 08h15, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril décollait de 2,29% à 97,58 dollars, alors que celui de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en avril s'envolait de 2,88% à 94,65 dollars.

Le marché était animé par des craintes de perturbation de l'approvisionnement après que le président russe Vladimir Poutine a reconnu lundi soir l'indépendance de deux régions séparatistes dans l'est de l'Ukraine. Le Kremlin a dans la foulée ordonné l'envoi de forces armées dans la région, au titre de «maintien de la paix».

Les interrogations demeurent entières quant à savoir si cette opération marque le début d'une invasion contre laquelle l'Occident avait mis en garde depuis des semaines. Pendant ce temps, les investisseurs ont continué à surveiller les efforts visant à relancer l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien après qu'un haut responsable de l'Union européenne ait déclaré vendredi qu'un accord était «très très proche». Les analystes ont suggéré qu'un accord potentiel pourrait ajouter plus d'un million de barils par jour de brut iranien sur le marché.

Dans ce climat d'extrême tension en Europe de l'Est, le prix du gaz naturel TFT dans l'UE progressait de son côté encore plus vigoureusement que le pétrole, soit de 8,87% à 79 euros par mégawattheure.

vj