Livraisons nippones en panne de croissance

18.9.2019 - 06:52, ATS

Les exportations du Japon ont affiché en août leur plus fort recul depuis janvier, même si les économistes sondés par l'agence Bloomberg s'attendaient à une chute encore plus importante (-10%) (archives).
Source: KEYSTONE/AP/OLIVIA ZHANG

Les exportations japonaises ont nettement reculé en août (-8,2% sur un an à 6140,9 milliards de yens). La chute reflète pour l'essentiel le ralentissement de l'économie chinoise, laquelle est pénalisée par la guerre commerciale avec les Etats-Unis.

Il s'agit du plus fort repli mensuel des exportations du Japon depuis janvier, même si les économistes sondés par l'agence Bloomberg s'attendaient à une chute encore plus importante (-10%).

Le Japon est resté en déficit commercial le mois dernier, mais de peu (-136,3 milliards de yens, soit environ -1,13 milliard d'euros), les importations ayant baissé encore plus fortement (-12% à 6.277 milliards de yens), notamment en raison du reflux des prix du pétrole.

Ses exportations vers l'Asie ont fléchi de 10,9% en valeur le mois dernier, incluant une dégringolade de 12,1% vers la Chine continentale et de 9,4% vers la Corée du Sud, selon les chiffres du Ministère des finances.

Repli des exportations vers les Etats-Unis

Le déclin des exports nippons vers la Corée du Sud avait déjà commencé l'an dernier, dans le contexte du ralentissement de la conjoncture mondiale. Mais la brouille entre Tokyo et Séoul, qui s'infligent mutuellement des restrictions commerciales depuis cet été sur fond de contentieux historiques, joue les facteurs aggravants. De nombreux Sud-Coréens boycottent ainsi des produits japonais de grande consommation (bières, produits cosmétiques ou encore automobiles).

Les exportations nippones vers les Etats-Unis ont également reculé en août (-4,4% sur un an), ce qui n'a toutefois pas empêché le Japon de légèrement augmenter son surplus commercial avec la première économie mondiale (+3,8% sur un an). Le déficit commercial américain face au Japon est l'un des chevaux de bataille de Donald Trump, qui espère y remédier avec un accord commercial devant être signé d'ici fin septembre entre les deux pays. Les détails de cet accord restent toutefois encore flous.

Quant aux exportations japonaises vers l'Union européenne, elles ont reculé de 1,3% le mois dernier, malgré un bond notable (+4,1%) vers l'Allemagne. Très orientée vers l'export, l'économie japonaise tourne actuellement au ralenti: au deuxième trimestre, la croissance du Produit intérieur brut (PIB) s'est élevée à +0,3% comparé au premier trimestre, grâce notamment au soutien de la consommation des ménages, lequel devrait toutefois ne pas durer.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles