Stupeur au sein de la famille royale Piers Morgan cite les noms des deux «racistes» royaux en direct

ATS

30.11.2023 - 21:26

Le palais de Buckingham envisage jeudi «toutes les options» après que Piers Morgan, un présentateur de la chaîne britannique Talk TV, a révélé les noms des deux membres de la famille royale désignés comme ayant participé à des conversations sur la couleur de peau du fils de Harry et Meghan, selon une source à Buckingham.

ATS

30.11.2023 - 21:26

Le présentateur Piers Morgan a donné mercredi soir sur la chaîne britannique Talk TV l'identité des deux membres de la famille royale dont les noms ont été publiés par erreur dans la version néerlandaise d'un nouveau livre sur les Windsors, retiré de la vente en catastrophe. 

Dans un long monologue, le journaliste coutumier des polémiques a livré son point de vue, estimant que le public britannique, qui participe au financement de la famille royale, avait le droit de savoir ce qui a été porté à la connaissance de lecteurs aux Pays-Bas.

Il a ensuite révélé que les deux personnes accusées de racisme étaient le roi Charles et la princesse Kate.

En réaction, une source à Buckingham a dit à l'AFP: «Nous considérons toutes les options».

Selon le Daily Telegraph, le palais envisage une action en justice.

Ni la reine ni son mari

Lors d'une interview événement avec Oprah Winfrey un an après leur départ fracassant pour les Etats-Unis en 2020, le duc et la duchesse de Sussex avaient affirmé qu'un membre de la famille royale s'était interrogé, lorsque Meghan était enceinte, sur la couleur de peau qu'aurait leur fils Archie.

Ils avaient précisé que ce n'était ni la reine, ni son époux le prince Philip.

Cette interview avait relancé un vif débat au Royaume-Uni sur le racisme dans le pays, en mettant en cause l'attitude des tabloïds envers Meghan, qui est métisse, poussant le Palais de Buckingham à réagir au nom de la reine Elizabeth II.

«Même si les souvenirs peuvent varier, ils sont pris très au sérieux», avait alors indiqué la souveraine, ajoutant son intention de les traiter «en privé».

En début d'année, le prince Harry avait contesté avoir porté des accusations de racisme, mais avait parlé de «préjugés inconscients».

Dans son livre, Omid Scobie, réputé proche de Harry et Meghan, parle de deux personnes impliquées dans les conversations autour de la couleur de peau qu'aurait Archie, mais il a assuré qu'ils ne figuraient dans aucune version de son texte en anglais.

ATS