«Te voir souffrir me tue» La lettre d'amour déchirante de Gabby Petito à son tueur

Andreas Fischer

12.6.2024

Lors d'un road trip à travers les Etats-Unis, Brian Laundrie a assassiné sa petite amie Gabby Petito et s'est ensuite suicidé. Le FBI a maintenant publié une lettre d'amour de Gabby à son assassin.

Gabby Petito a pris ce selfie juste avant qu'elle et son fiancé ne soient contrôlés par la police pour violence domestique. Quelques jours plus tard, Petito était morte.
Gabby Petito a pris ce selfie juste avant qu'elle et son fiancé ne soient contrôlés par la police pour violence domestique. Quelques jours plus tard, Petito était morte.
Parker & McConkie

12.6.2024

Son cas avait suscité un grand intérêt en 2021, tant aux États-Unis qu'au niveau international. La blogueuse Gabby Petito, alors âgée de 22 ans, et son ami Brian Laundrie, d'un an son aîné, étaient partis en été pour un voyage à travers les États-Unis. Laundrie est revenu seul de ce voyage. En cours de route, des violences domestiques s'étaient produites à plusieurs reprises.

En septembre, le corps de Gabby Petito a été retrouvé, elle avait été assassinée par son fiancé. Quelques semaines plus tard, Laundrie se suicidait. Il avait avoué son crime dans son journal intime.

Une lettre d'amour déchirante au futur meurtrier

Le FBI a maintenant rendu publique une lettre d'amour déchirante de Gabby Petito à Brian Laundrie, qui donne un aperçu de la relation entre la victime et le meurtrier. La lettre fait partie d'un dossier de 366 pages, dont le «New York Post» a eu connaissance. Elle contient des documents et d'autres preuves que le FBI a collectées et photographiées lors d'une descente de police au domicile de Laundrie en Floride.

Petito a apparemment écrit ces lignes juste avant le voyage fatal. Elle se réjouissait de traverser le pays avec son fiancé et futur meurtrier, mais le suppliait aussi de ne plus l'insulter.

«Brian, tu sais à quel point je t'aime, alors (et j'écris cela avec amour) s'il te plaît, arrête de pleurer et de m'insulter, car nous sommes une équipe et je suis ici avec toi», cite le «New York Post» dans le document.

Paroles tristement prophétiques

Dans sa lettre, Petito faisait référence à une dispute qu'ils avaient eue, sans donner plus de détails, et s'excusait de s'être énervée «pour un stupide bout de papier».

«Oui, je peux parfois être une enfant, mais c'est parce que tu me donnes cette énergie et que je t'aime simplement trop, tellement que ça fait mal», poursuit-elle. «Te voir souffrir me tue», a encore écrit Petito, sans se douter à quel point ses paroles allaient être prophétiques.

Elle essaie de ne pas être négative et se sent frustrée de ne pas pouvoir faire plus. La lettre ne dit pas ce qui a provoqué la souffrance de Laundrie.

Petito mentionnait encore qu'à son retour de New York, elle souhaitait travailler avec Laundrie sur le van avec lequel le couple devait ensuite entreprendre son voyage à travers les États-Unis : «Nous pouvons travailler ensemble sur le van et ce sont maintenant nos rêves».

L'Américain Brian Laundrie ainsi que sa fiancée et partenaire de voyage Gabby Petito dans une photo non datée.
L'Américain Brian Laundrie ainsi que sa fiancée et partenaire de voyage Gabby Petito dans une photo non datée.
sda