George Templeton Strong exposé à Jouxtens

ATS

1.9.2019 - 09:03

La Grange à Jouxtens (VD) accueille dès jeudi et jusqu'au 15 septembre les aquarelles de George Templeton Strong. Le public pourra découvrir quelque 40 oeuvres du peintre et compositeur momentanément oublié. Un concert, complet, est également à l'affiche.

Mort nonagénaire en 1948 à Genève, George Templeton Strong (GTS) fut une figure marquante de la vie musicale romande de son époque. «On le redécouvre depuis trois, quatre ans, grâce notamment à Harmonia Helvetica, une organisation qui revalorise la musique suisse», raconte à Keystone-ATS sa petite-fille Betty Rivier Strong.

«Avec ma soeur, nous avions hérité d’une centaine d'aquarelles de notre grand-père, attendant une occasion propice pour les mettre en valeur. GTS était un fou de paysage, il adorait la nature, les lacs, la montagne. Aujourd’hui ce sont des oeuvres d'une grande qualité que le public pourra découvrir à Jouxtens. C’est un rêve que je réalise», souligne sa parente.

De New York à l'Allemagne

La première partie de la vie de George Templeton Strong, né en 1856, se passe à New York. «Fils d'un avocat célèbre et mélomane, président du Philharmonique, il baigne dans la musique depuis son tout jeune âge. Il a une facilité pour le piano, pour le violon, avant de se tourner vers le hautbois qui deviendra son instrument de prédilection», détaille Betty Rivier Strong.

Disant non à une carrière d'avocat toute tracée, Strong rompt avec sa famille et se rend à 23 ans à Leipzig en Allemagne. Il rencontre Franz Liszt et devient son élève. Il lui dédie sa première œuvre, Undine, un poème symphonique.

Entre lignes musicales et picturales

Douze ans plus tard, le compositeur s'établit à la Tour-de-Peilz. Amoureux de la montagne, il s'adonne avec enthousiasme à la peinture, tout particulièrement à l'aquarelle et réalise de nombreux paysages. Dès lors, il alternera ses intérêts entre musique et peinture, l'une inspirant l'autre.

En 1911, ce père de cinq enfants nés de deux mariages s'établit à Genève. Il s'inscrit dans la vie musicale de la Cité de Calvin, devient très actif au Conservatoire. A la tête de l’OSR, Ernest Ansermet jouera plusieurs de ses oeuvres issues de la tradition romantique allemande. GTS décède à Genève à l'âge de 92 ans.

Dimanche à la Grange à Jouxtens, le quatuor Solem interprétera entre autres le «quatuor à cordes Pan» pour la première fois. Ce manuscrit de Strong a pu être édité grâce à un amoureux genevois de sa musique et à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne, qui en a publié le matériel. Le pianiste Adalberto Maria Riva se joindra à eux pour jouer d’autres oeuvres.

Retour à la page d'accueil

ATS