Main tendue

Hausse des appels au 143 pour des pensées suicidaires

me, ats

9.9.2021 - 14:50

La Main Tendue reçoit davantage d'appels au 143 pour des pensées suicidaires depuis le début de la pandémie, en particulier chez les mineurs. Durant les six premiers mois de 2021, la hausse a été de plus de 30% par rapport au premier semestre 2019 et de plus de 10% par rapport à la même période de 2020.

me, ats

9.9.2021 - 14:50

Outre celles liées à la pandémie, les causes de pensées suicidaires sont multiples, explique la Main Tendue.
Outre celles liées à la pandémie, les causes de pensées suicidaires sont multiples, explique la Main Tendue.
KEYSTONE

Le nombre d'appels de mineurs a augmenté de 40% par rapport au premier semestre 2019 et de 5,7% par rapport à 2020. Pour les jeunes adultes âgés jusqu'à 40 ans, la hausse est respectivement de 12,8% et 2%, a indiqué jeudi la Main Tendue.

Les personnes de ces tranches d'âge sont généralement plus enclines à rechercher de l'aide sur des forums de discussions. Qu'elles décrochent le téléphone «laisse supposer une souffrance particulièrement importante».

Les enfants et les adolescents «expriment des témoignages de parcours difficiles, voire tragiques tels que des crises d'angoisse, de l'automutilation, des pensées suicidaires, une perte de sens, un manque de perspective et le sentiment d'isolement». Les adultes en charge de jeunes gens font aussi part de leur «détresse» lorsqu'ils se sentent «impuissants devant l'urgence».



Les causes de pensées suicidaires sont multiples, explique la Main Tendue. En plus des effets de l'isolement social dû à la pandémie s'ajoutent «de grandes inquiétudes par rapport à l'avenir de la planète, la crainte de ne pas réussir à retrouver un emploi ou le stress lié aux discriminations et à la violence».

me, ats