La forteresse de Furggels: un bunker pour les survivalistes

tsha

6.4.2019 - 09:00

La troisième plus grande fortification de Suisse a un nouveau propriétaire. Ce dernier dévoile à présent ses projets pour cet espace.

Depuis janvier, la forteresse de Furggels est la propriété d’Erich Breitenmoser. L’homme de 58 ans nourrit de grands projets pour la troisième plus grande fortification de Suisse, a-t-il révélé à «Blick». Le site devrait ainsi attirer principalement des survivalistes, c’est-à-dire des personnes qui veulent se préparer à une éventuelle guerre nucléaire.

«Aux Etats-Unis, il y a le mouvement des "Doomsday Preppers", des gens qui se préparent à une crise majeure. C’est un excellent marché là-bas», affirme Erich Breitenmoser, qui a vécu pendant trois décennies aux Etats-Unis. Sa forteresse devrait désormais attirer ce genre de clientèle en Suisse.

Au total, il y a de la place pour 600 personnes, qui pourraient vivre en autarcie dans la forteresse pendant environ six mois, explique-t-il. Les quartiers des officiers conviendraient selon lui particulièrement à cet usage, car ils offrent plus d’espace que les cantonnements des troupes. Des générateurs diesel fournissent l’alimentation électrique tandis qu’un réservoir de plusieurs millions de litres assure l’approvisionnement en eau. Il y a un bureau de poste, un hôpital et des routes praticables – le tout bien protégé sous terre.

Un bastion contre les Nazis

Mais pour le moment, la forteresse apporte surtout une chose à son propriétaire: des coûts élevés. «La facture d’électricité me coûte à elle seule mille francs par mois. A cela s’ajoutent d’autres frais d’entretien pour que tout reste en bon état», explique Erich Breitenmoser.

Outre les survivalistes, le propriétaire, originaire de la vallée du Rhin, a d’autres clients en tête, notamment des entreprises qui souhaitent mettre en place leurs serveurs sous des voûtes à l’abri des bombes atomiques. Pour cela, le site devrait désormais bénéficier d’un raccordement en fibre optique. Erich Breitenmoser estime également que des trésors d’art et d’autres objets de valeur pourraient y être entreposés et que les locaux pourraient également accueillir des fêtes.

La forteresse de Furggels, située près de Pfäfers, dans le canton de Saint-Gall, fait partie de la forteresse de Sargans et forme donc, après celles de Saint-Maurice et du Saint-Gothard, la troisième plus grande fortification de Suisse. Elle a été construite au début de la Seconde Guerre mondiale en tant que structure de défense contre l’Allemagne nazie. Aménagée pour résister aux bombes nucléaires, la forteresse a été fermée en 1998. Douze ans plus tard, un musée avec restaurant y a été ouvert pour la première fois.

Bunkers secrets: le gouvernement américain a tout prévu

Une luxueuse caverne habitable à vendre dans l'Arkansas

Retour à la page d'accueil