Les vols de vélos ont coûté plus cher en 2020, selon Axa

ch

13.4.2021 - 09:54

Malgré le recul des flux de circulation dû à la pandémie, le montant des sinistres liés aux vols de vélo ont augmenté en 2020 en Suisse. C'est en tout cas ce qu'affirme l'assureur Axa, qui enregistre une progression à hauteur de 130'000 francs sur un an.

ch

13.4.2021 - 09:54

Si le nombre de bicyclettes volées est en léger recul, de l'ordre de 300 unités en un an, le montant des sinistres afférents a progressé. (archives).
ATS

L'irruption de la pandémie de Covid-19 a fortement réduit la circulation des personnes dès le mois de mars 2020 et a fait bondir les ventes de vélos, les acquéreurs voulant éviter les moyens de transport en commun.

Si le nombre de bicyclettes volées est en léger recul, de l'ordre de 300 unités en un an, le montant des sinistres afférents a progressé. Selon la filiale helvétique du géant français de l'assurance, le montant total des dommages a augmenté de 130'000 francs pour atteindre 11 millions en 2020.

Essor des vélos électriques

Axa explique ce phénomène par la nouvelle tendance des vélos électriques, qui coûtent bien plus cher qu'un vélo traditionnel. «Selon les récentes statistiques policières, le nombre de bicyclettes électriques volées a augmenté de 37,5% par rapport à l'année précédente», affirme ainsi un communiqué dévoilé mardi.

La société estime que cela fait déjà cinq ans que le montant des dommages n'a cessé de progresser. Avec toutefois des inégalités régionales: il est ainsi particulièrement dangereux de laisser un vélo sans surveillance à Zurich, qui a enregistré 810 vols, selon Axa. Bâle décroche la deuxième place du peloton, avec 435 vélos dérobés.

Au contraire, les cyclistes de Bienne, Saint-Gall ou Soleure, par exemple, ont moins à craindre. À Soleure, seuls 60 cas ont été signalés en 2020.

ch