Affaire mesvaccins.ch

Pour la FRC, le fond du problème reste

ch, ats

10.9.2021 - 16:12

Au printemps dernier, la Fédération romande des consommateurs (FRC) a cherché à savoir parmi les cantons romands lesquels avaient des conventions avec la Fondation mesvaccins.ch. Il s’avère que seuls les cantons de Genève et Fribourg avaient signé une convention.

ch, ats

10.9.2021 - 16:12

Dans le canton de Genève, près de 37'000 personnes sont potentiellement concernées par les fuites, détaille la FRC. (image d'illustration)
Dans le canton de Genève, près de 37'000 personnes sont potentiellement concernées par les fuites, détaille la FRC. (image d'illustration)
KEYSTONE

Dans le canton de Genève, près de 37'000 personnes sont potentiellement concernées par les fuites, détaille la FRC, contactée vendredi par Keystone-ATS. Les autorités du canton de Fribourg n’étaient pas en mesure, en avril dernier, d’avancer un chiffre.



Parmi les autres cantons, celui du Jura et Neuchâtel n'avaient pas passé de convention avec la fondation. Le Valais et Vaud en discutaient, mais la discussion a été stoppée au moment où l'affaire a éclaté. La FRC ignore quelles précautions les cantons ont prises dans ces discussions en matière de contrôle.

La FRC s'étonne d'ailleurs que le canton de Fribourg par exemple continue à renvoyer à mesvaccins.ch sur son site internet. La plateforme d’information infovac en fait de même.

«Le fond du problème reste»

Pour Yannis Papadaniel, responsable santé auprès de la FRC, le fond du problème dépasse le seul cas de mesvaccins.ch: un tel épisode, et en particulier le report des compétences en matière de contrôle de sécurité entre les différentes parties (l’OFSP, la fondation et les cantons), dessert la confiance des usagers à l’égard des outils numériques, «pourtant forts utiles et pratiques dans le système de santé».

Pour ces outils, il faut établir avec précision qui est en charge du contrôle et sa fréquence. Une telle répartition des charges a par exemple été définie dans le cadre du dossier électronique du patient.

ch, ats