Suspense La gauche présentera une candidature pour le poste de 1er ministre

ATS

8.7.2024 - 09:46

L'alliance de gauche arrivée en tête des élections législatives en France, mais sans majorité absolue, doit «dans la semaine» «être en mesure de présenter une candidature» au poste de Premier ministre, a estimé lundi le patron du Parti socialiste Olivier Faure.

La gauche française postule plus que jamais au poste de premier ministre (le chef du PS Olivier Faure au premier plan).
La gauche française postule plus que jamais au poste de premier ministre (le chef du PS Olivier Faure au premier plan).
sda

8.7.2024 - 09:46

Le chef de file du PS, l'un des partis de l'alliance de gauche, a assuré que le choix se ferait «cette semaine», et «soit par consensus, soit il y aura forcément un vote», entre les différentes formations du Nouveau front populaire.

La cheffe des écologistes, Marine Tondelier, a elle estimé sur RTL qu'Emmanuel Macron «devrait appeler aujourd'hui» la gauche à lui transmettre un nom de Premier ministre.

Du côté de l'Elysée, on joue la prudence: le chef de l'Etat «attendra la structuration de la nouvelle Assemblée nationale pour prendre les décisions nécessaires». Sa prise de position est très attendue, car c'est lui qui dispose du pouvoir de nomination du Premier ministre.

Suspense

Les incertitudes demeurent plus que jamais. Ni le Nouveau Front populaire (NFP, autour de 180 sièges), ni le camp présidentiel (autour de 160 sièges), ni le RN et ses alliés (plus de 140 sièges) ne peuvent atteindre, seuls, la majorité absolue (289 députés).

Le processus pourrait prendre beaucoup de temps, dans l'attente d'un accord hypothétique entre plusieurs forces politiques sur un candidat pour Matignon et un programme. A moins qu'Emmanuel Macron n'opte pour un gouvernement technique sur le modèle italien.

L'équation est quasiment insoluble. Sans une partie de la gauche, les macronistes ne pourront pas gouverner. Sans une partie des macronistes, le Nouveau Front populaire n'y parviendra pas non plus... Problème: le camp présidentiel a clairement fait savoir qu'il ne s'allierait pas avec La France insoumise, une hypothèse également balayée par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon.

En attendant, le Premier ministre sortant Gabriel Attal doit remettre dans la matinée sa démission à Emmanuel Macron. Pour autant, il pourrait conserver sa place, ou du moins être immédiatement reconduit afin d'empêcher un vide institutionnel.

ATS