Frappes russes Moscou «n'atteindra pas son objectif», assure Zelensky

ATS

15.11.2022 - 18:41

La Russie «n'atteindra pas son objectif» de destruction des infrastructures énergétiques ukrainiennes, a lancé le président Volodymyr Zelensky après de multiples frappes russes mardi.

Zelensky a appelé la population civile à «rester dans les abris pendant un certain temps» car, selon lui, «il se peut qu'il y ait vingt frappes de plus». (archives)
Zelensky a appelé la population civile à «rester dans les abris pendant un certain temps» car, selon lui, «il se peut qu'il y ait vingt frappes de plus». (archives)
KEYSTONE

ATS

15.11.2022 - 18:41

«Ce que veut l'ennemi est clair. Il n'atteindra pas son objectif», a-t-il déclaré dans une courte vidéo publiée sur les réseaux sociaux, ajoutant que «85 missiles ont été tirés» mardi par l'armée russe, «principalement sur des infrastructures énergétiques».

Il a appelé la population civile à «rester dans les abris pendant un certain temps» car, selon lui, «il se peut qu'il y ait vingt frappes de plus». «Nous travaillons, nous restaurerons tout, nous survivrons à tout», a-t-il affirmé dans cette vidéo tournée dans son bureau.

Kiev a immédiatement appelé les pays du G20, réunis actuellement en sommet en Indonésie sans le président russe Vladimir Poutine, à mettre la pression sur Moscou en réponse.

«Des immeubles résidentiels, des installations d'infrastructures énergétiques sont touchées. Dans l'attente d'une réaction de principe du sommet du G20», a demandé sur Twitter le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba.

Morts russes

«Et s'il vous plaît, évitez 'd'appeler les deux parties'. Prenez le parti des gens, pas des criminels de guerre», a-t-il exhorté dans un message publié en anglais et en ukrainien.

Au moins une personne est décédée mardi à Kiev à la suite de frappes russes, les premières sur la capitale ukrainienne depuis le 17 octobre dernier.

Mais mardi la Russie a également fait état de frappes ukrainiennes sur son territoire. Deux personnes ont été tuées dans la région russe de Belgorod, frontalière de l'Ukraine, a indiqué sur Telegram le gouverneur de la région, Viatcheslav Gladkov.

Selon lui, les tirs ont visé la ville de Chebekino. «Il y a deux morts et trois blessés», a précisé M. Gladkov.

ATS