Passation de pouvoir à la tête de l'UE

3.12.2019 - 13:20, ATS

A la Commission européenne, Juncker passe le relais à von der Leyen
1:31

A la Commission européenne, Juncker passe le relais à von der Leyen

"Même quand vous n'aurez pas besoin de conseils, vous en aurez quand même". Avec humour, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, président sortant de la Commission européenne, passe le relais à l'Allemande Ursula von der Leyen, qui entame un mandat de cinq ans à Bruxelles.

03.12.2019

«Personne n'a pris soin de l'Europe autant que toi»: la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a rendu un hommage émouvant mardi à son prédécesseur Jean-Claude Juncker, lors de la passation de pouvoir à Bruxelles.

«Jean-Claude Juncker et l'Europe iront toujours ensemble», a déclaré Mme von der Leyen lors d'une brève cérémonie au cours de laquelle le portrait de Juncker a été dévoilé, au côté de ceux de ses prédécesseurs à la tête de la commission.

«L'Europe est en bien meilleure forme que lorsque tu es arrivé au Berlaymont», l'immeuble ultramoderne accueillant l'exécutif européen à Bruxelles, a encore dit celle qui en a pris les commandes dimanche pour un mandat de cinq ans.

«Partir, c'est mourir un peu»

Alors que les tensions commerciales sont à nouveau fortes avec les Etats-Unis, la dirigeante allemande a salué en M. Juncker un responsable qui a «réussi à vraiment protéger les intérêts européens, sachant qu'une guerre commerciale aurait pour seul résultat de nuire à la fois aux intérêts européens et américains».

«Partir, c'est mourir un peu», a lâché le Luxembourgeois, ému, lors de cette passation de pouvoir à laquelle assistaient de nombreux commissaires.

«Je suis convaincu que tu garderas les Etats membres unis. Si tu as besoin de mon conseil, tu l'auras. Si tu n'en as pas besoin, tu l'auras quand même», a-t-il plaisanté, fidèle à son style mêlant humour et franc-parler.

Jean-Claude Juncker, qui aura 65 ans le 9 décembre, présidait la Commission européenne depuis 2014 après avoir été au Luxembourg ministre des finances (1989-2009) et premier ministre (1995-2013). Il était le dernier des architectes du traité de Maastricht (1992) encore en fonction.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles