Strasbourg: déploiement d'une zone à faibles émissions voté

ATS

15.10.2021 - 19:17

France voisine
ATS

Le conseil de l'Eurométropole de Strasbourg a voté vendredi la mise en place d'une zone à faibles émissions (ZFE). Avec un calendrier commun d'interdiction progressive des véhicules les plus polluants pour la capitale alsacienne et les 32 communes environnantes.

ATS

15.10.2021 - 19:17

Cette ZFE a été adoptée par deux tiers des votants (66 voix pour, 26 contre, 5 abstentions). Son entrée en vigueur est prévue au 1er janvier 2022 avec, à l'issue d'une année dite «pédagogique», l'interdiction des véhicules classés Crit'Air 5 ou non classés. Les véhicules classés Crit'Air 4 et 3 seront respectivement interdits en 2024 et 2025.

«La ZFE sera progressive, pédagogique, agile et accompagnera largement la population et les acteur-rices économiques dans cette transition majeure», a assuré, dans un communiqué, Pia Imbs, présidente de l'EMS, sans étiquette mais proche des écologistes.

Une enveloppe de cinquante millions d'euros d'aides a été votée vendredi pour accompagner particuliers et professionnels vers des mobilités alternatives à la voiture individuelle.

Phase de consultation

Ce montant s'ajoute aux 500 millions d'euros dévolus à la gratuité des transports pour les mineurs, en place depuis septembre, et à l'extension des réseaux de transport en commun et de pistes cyclables.

Le vote du conseil de l'Eurométropole ouvre désormais une phase de consultation réglementaire, du 18 octobre au 10 novembre, pour les citoyens et de deux mois pour les parties prenantes, détaille l'Eurométropole dans un communiqué.

Quatre zones à faibles émissions (ZFE) existent déjà en France (métropole de Lyon, Grenoble-Alpes-Métropole, Ville de Paris et Grand Paris). La récente loi Climat et résilience prévoit l'extension de ce dispositif à toutes les agglomérations de plus de 150'000 habitants d'ici à 2025.

ATS