Fin de parcours pour la pétition contre l'urbanisation de Cointrin

ATS

13.10.2017 - 16:12

Genève

Une pétition qui s'oppose à la densification de Cointrin par crainte des nuisances sonores liées aux avions termine sur le bureau du Grand Conseil genevois. Ses partisans auraient voulu que les députés la renvoient au Conseil d'Etat.

Le dépôt sur le bureau du Grand Conseil a été voté vendredi par 44 voix contre 34 (MCG, l'UDC et Ensemble à Gauche) et deux abstentions. Cette pétition avait récolté 740 signatures contre le futur quartier Meyrin-Vernier-Aéroport de 2500 logements à l'horizon 2030. Ce grand projet fait partie du Plan directeur cantonal.

Principal argument des pétitionnaires, les futures barres d'immeuble amplifieront le bruit des avions mettant en péril la santé des futurs habitants. Ils ont appuyé leur conclusion par les résultats d'une étude menée à côté de l'aéroport d'Amsterdam.

Mais une autre étude mandatée par l'Etat et menée par un cabinet indépendant lausannois arrivait à des conclusions inverses. Selon ces experts, l'effet protecteur des nouveaux bâtiments sera plus important que l'effet de réflexion. Le positionnement des futurs immeubles aura aussi un rôle déterminant pour lutter efficacement contre le bruit.

Pour de nombreux députés, il s'agit d'une querelle d'experts impossible à trancher. La majorité a donc refusé de renvoyer la pétition au Conseil d'Etat, ce qui aurait donné un signal de soutien aux pétitionnaires. Ce sujet reviendra devant le Grand Conseil étant donné que des modifications de zone devront être votées.

Retour à la page d'accueil

ATS