Genève: cafés, restaurants et taxis exemptés de la taxe 2020

ATS

5.6.2020 - 16:20

Afin de les aider à combler les pertes financières dues à la crise liée à la pandémie de Covid-19, les cafés, restaurants et taxis sont exemptés de la taxe annuelle 2020. Le Grand Conseil a adopté vendredi deux projets de loi du gouvernement dans ce sens (illustration).
Source: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Afin de les aider à combler les pertes financières dues à la crise liée à la pandémie de Covid-19, les cafés, restaurants et taxis sont exemptés de la taxe annuelle 2020. Le Grand Conseil a adopté vendredi en urgence deux projets de loi du gouvernement dans ce sens.

La modification de la loi sur la restauration, le débit de boissons, l'hébergement et le divertissement a été acceptée à l'unanimité. «Ce texte est une bouffée d'air frais pour les cafetiers et restaurateurs qui n'ont pas eu de revenu pendant deux mois», a souligné la députée PDC Claude Bocquet. Et de rappeler le rôle social des cafés et des restaurants.

«L'impact de la crise est important», a renchéri le socialiste Romain de Sainte Marie. Malgré la réouverture des cafés et des restaurants, le nombre de clients est limité en raison des mesures sanitaires. Outre la suppression de la taxe annuelle, le projet de loi prévoit la restitution, sous conditions, des émoluments perçus par l'administration. L'ensemble représente 3,2 millions de francs.

«C'est un geste de l'Etat. La crise sanitaire est devenue une crise économique», a déclaré le conseiller d'Etat Mauro Poggia, en charge de l'Economie. Et de rappeler que les cafés et restaurants ont fermé le 17 mars. Ils ont reçu un soutien fédéral grâce au chômage partiel, mais il leur sera difficile de reprendre une activité normale, estime le magistrat.

Par une modification de la loi sur les taxis et les voitures de transport avec chauffeur, les députés ont aussi accepté à la quasi-unanimité de supprimer la taxe annuelle 2020 prélevée en contrepartie du droit d'usage accru du domaine public, soit 1,6 million. Ce secteur a souffert de l'absence de clientèle, en particulier avec l'arrêt des vols à Genève Aéroport.

Retour à la page d'accueil

ATS