Finances vaudoises

Grand Conseil: ne pas ajouter l'austérité à la crise

ATS

8.9.2020 - 12:51

Les députés portent le masque au Grand Conseil vaudois (archives).
Source: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le Grand Conseil vaudois a renvoyé mardi en commission une motion qui demande de suspendre provisoirement le respect du petit équilibre budgétaire. Le plénum en débattra en fin d'année, lors de l'examen du budget 2021.

La situation actuelle extraordinaire est en passe de provoquer une crise économique grave qui pourrait fortement impacter les rentrées fiscales, a expliqué Pierre Dessemontet (PS). Or le cadre légal comporte des garde-fous pour limiter les déficits, soit le maintien du petit équilibre et le frein à l'endettement (article 164 et 165).

«Ainsi, une baisse de 300 millions sur les rentrées fiscales devrait se traduire par un montant équivalent sur les dépenses, ce qui nous fait peur», a déclaré le député socialiste, qui rappelle que l'article 163 de la Constitution prône une politique économique anticyclique et entre en «dissonance» avec les articles qui suivent.

«Il faut éviter d'ajouter à la crise une politique d'austérité», a ajouté le député yverdonnois. La suspension du petit équilibre serait très provisoire, et concernerait un ou deux exercices, a-t-il précisé. La motion sera discutée en commission des finances puis traitée en plénum dans le cadre du budget 2021.

Retour à la page d'accueil

ATS