Gymnase du Chablais: le projet «Rose des vents» a séduit le jury

ATS

1.3.2021 - 11:41

Le bureau genevois Giorgis Rodriguez Architectes est le lauréat du concours d'architecture du futur gymnase du Chablais. Le jury a été séduit par l'architecture en bois, légère et transparente du projet, intitulé Rose des Vents. La mise en service de l'établissement dès 2024 contribuera à absorber la forte croissance des effectifs dans les gymnases du canton.

Le projet de gymnase à Aigle (VD) est sur de bons rails. Un projet architectural a été choisi. L'ouverture est prévue pour la rentrée 2024 (photo prétexte).
ATS

Présidé par l’architecte cantonal Emmanuel Ventura, le jury a examiné en février les 40 projets anonymes rendus (34 provenant de Suisse dont 18 du canton de Vaud). Au terme de la procédure, il s’est déterminé à l’unanimité en faveur du projet «Rose des vents», a communiqué le canton lundi.

Le projet lauréat se compose d’un bâtiment unique sur trois niveaux, placé au centre d’un parc public arborisé, sur le site de l’ancien hôpital d’Aigle. Ce volume à la géométrie basse se présente à la fois compact et articulé autour d’un grand patio central et de deux patios latéraux. Entièrement réalisée en bois apparent, la structure est légère et laisse une large part à la transparence du verre.

Travaux dès septembre 2022

Le jury a salué «une architecture précise et fluide». Il a notamment apprécié le système constructif, basé sur une trame normée permettant la préfabrication et le transport par éléments ou modules assemblés.

Le projet devrait être finalisé d’ici la fin de cette année. Après les demandes d’autorisations et appels d’offres, le Parlement pourrait octroyer le crédit d’ouvrage en juin 2022, pour permettre le début des travaux en septembre 2022 et une ouverture partielle en août 2024.

L'établissement, qui disposera de 24 premières classes dès la rentrée 2024, atteindra sa pleine capacité en 2025. Il permettra alors à 1100 jeunes de suivre l’entier de leur cursus sur le même lieu.

Classes ouvertes ou louées

L’Etat étudiera parallèlement les possibilités de reproduire ou d’adapter ce système constructif pour le futur Gymnase d’Echallens. Ce dernier devrait être mis en service à l’horizon 2025-2026.

En attendant et pour couvrir ses besoins, le canton ouvre en 2021 et 2022 une vingtaine de classes dans la nouvelle extension du Gymnase de Burier, et autant dans celle du Gymnase intercantonal de la Broye à Payerne. Il continue en outre de louer des salles de classe à Etoy pour le Gymnase de Nyon ainsi qu’au nouveau Gymnase de Bussigny dont la première étape offrira 22 classes supplémentaires dès la rentrée prochaine.

L'augmentation des élèves dans les gymnases vaudois s’explique par une croissance démographique très forte (progression de près de 25% de la population entre 2000 et 2015), mais aussi par l’attractivité constante pour les études gymnasiales. Près de la moitié des jeunes optent pour le gymnase, en école de maturité ou de culture générale. Les effectifs des douze gymnases cantonaux ont augmenté de 22% (+2300 élèves) au cours des cinq dernières années.

Retour à la page d'accueil