Interrogations autour de la rampe Vigie-Gonin à Lausanne

ATS

8.10.2019 - 18:19

Le commerçant lausannois Guillaume «Toto» Morand s'est battu pour conserver la forêt du Flon (archives).
Source: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La rampe Vigie-Gonin, maillon important de la future mobilité au centre de Lausanne, semble avoir du plomb dans l'aile. Le député Axel Marion a interpellé mardi le Conseil d'Etat vaudois sur l'état du projet.

L'information a été annoncée mardi par «24 Heures», mais n'a été ni infirmée ni confirmée par les autorités lausannoises et vaudoises. Selon le journal, la création du pont routier Vigie-Gonin – sous lequel devait s'installer la nouvelle bibliothèque municipale – n'est plus d'actualité, faute de soutien politique.

Cette rampe devait permettre d'éviter la congestion du trafic au centre-ville suite à l'arrivée du tram mais cela impliquait de raser la forêt du Flon. En raison de recours juridiques emmenés par le commerçant Toto Morand, le dossier s'est enlisé. Une décision du Tribunal administratif fédéral est attendue en fin d'année.

Dans son interpellation, le député demande au Conseil d'Etat s'il peut confirmer l'abandon du projet de rampe et s'il est bel et bien prévu de rouvrir l'axe St-François-Chauderon au trafic individuel motorisé. Il se demande si cette «nouvelle configuration est compatible avec le dossier déposé auprès des autorités fédérales» dans le cadre du dossier des axes forts. «Une remise en cause des financements est-elle à craindre», se demande-t-il. Le Conseil d'Etat répondra ultérieurement.

Retour à la page d'accueil

ATS