L'urgence climatique au centre des préoccupations socialistes

ATS

19.7.2019 - 12:44

Pour le parti socialiste genevois, l'urgence climatique doit être au centre de toutes les attentions. Il a rappelé cette priorité vendredi, avec l'appui de deux de ses candidats à l'élection du Conseil national, l'automne prochain.

Les socialistes genevois ont énuméré une série de mesures à prendre afin de répondre aux graves défis sociaux et environnementaux qui se posent aujourd'hui.

Sous la Coupole, ils promettent de tout faire afin de promouvoir la transition énergétique, proposant notamment de soutenir financièrement la production d'énergies renouvelables locales comme l'éolien ou le solaire avec le produit de la taxe C02. Ils s'opposeront aussi à la libéralisation du marché de l'électricité.

Le parti socialiste genevois veut aussi que les établissements financiers réorientent leurs investissements dans des activités liées au développement durable. Il estime également vital de mettre en place un plan national pour la biodiversité, en réduisant, puis en interdisant notamment l'utilisation des pesticides.

Une nouvelle approche de la mobilité devra aussi s'imposer, estiment les socialistes genevois. Au transport individuel motorisé devra se substituer des transports publics performants. Des infrastructures de mobilité douce devront être construites sur l'ensemble du territoire suisse.

Les liaisons ferroviaires internationales devront être développées, afin d'offrir une alternative crédible à l'avion. Il faudra éviter au maximum la construction de nouvelles routes qui n'engendreront que des augmentations de trafic. Pour ce programme mobilité, les socialistes veulent investir un milliard par année sur dix ans.

Retour à la page d'accueil

ATS