La gestion de la commune de Vandoeuvres laisse à désirer

15.10.2019 - 14:31, ATS

La riche commune de Vandoeuvres (GE) manque de rigueur dans son fonctionnement et est gérée de façon peu adaptée. Ce constat sévère a été dressé par la Cour des comptes dans un rapport publié mardi. L'exécutif de Vandoeuvres a promis que les choses allaient changer, mais a réfuté toute mauvaise gestion.

«Nous sommes une commune d'un peu moins de 2'600 habitants et nombre de décisions que nous prenons le sont de façon pragmatique et ne sont pas formalisées», a expliqué devant les médias la maire de Vandoeuvres, Catherine Kuffer. Selon l'élue, la collectivité ne va pas «à vau-l'eau et ne navigue pas à vue».

L'exécutif communal a cependant pris acte que les temps ne sont plus les mêmes et que les pratiques d'un autre âge devaient être abandonnées. «Nous avons la volonté de passer d'une gestion traditionnelle à une gestion actuelle», a promis la maire PLR, en fonction depuis 2003.

Alerte citoyenne

La Cour des comptes a enquêté sur la gestion de Vandoeuvres après avoir été alertée par «des citoyens». Ces derniers s'inquiétaient notamment des heures supplémentaires payées à une collaboratrice et de certains avantages qui auraient été accordés sur des marchés publics, a relevé la magistrate Sophie Forster Carbonnier.

Dans son rapport, la Cour des comptes constate que la gouvernance de la commune souffre d'une absence de stratégie et d'un manque d'anticipation des besoins, que ce soit en personnel ou en locaux. Le système de contrôle interne y est en outre «chaotique» et certains services apparaissent déconnectés de l'administration.

Selon Mme Forster Carbonnier, cette gestion à l'ancienne des affaires publiques à Vandoeuvres pourrait se retrouver dans d'autres communes genevoises de même taille. Aujourd'hui, il faut cependant prendre conscience que les exigences envers les administrations publiques changent.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles