La Verte Valentine Python crée la surprise

20.10.2019 - 23:11, ATS

Valentine Python pourrait accéder au Conseil national si Adèle Thorens est élue aux Etats.
Source: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Elle n'était que 13e sur la liste et peu connue du grand public: la Verte Valentine Python, 44 ans, a créé la surprise en terminant en cinquième position dans la course au Conseil national. Elle pourrait y siéger si Adèle Thorens est élue aux Etats.

Personne ne s'attendait à un tel exploit de la climatologue de La Tour-de-Peilz. Cette licenciée en sciences humaines et Dr. en sciences environnementales s'était engagée chez les Verts pour apporter son expertise scientifique et «créer une passerelle entre la science et la politique», a-t-elle expliqué à Keystone-ATS.

Valentine Python était la première surprise de son résultat: «je n'ai pas fait de campagne personnelle. J'étais là pour renforcer la liste. Je n'imaginais pas obtenir un tel résultat», a-t-elle confié.

Depuis une dizaine d'années, elle s'est spécialisé dans la sensibilisation au réchauffement climatique et à la crise écologique en général, a-t-elle ajouté. Elle est intervenue dans les écoles; elle a donné des conférences, accessibles en ligne.

Si Adèle Thorens accède aux Etats, elle ira «avec bonheur» siéger à Berne, d'autant plus que «le changement est là». «Nous nous demandions si les jeunes et les gens de toutes générations qui se sont mobilisées pour le climat allaient concrétiser leur engagement par un vote en faveur des Verts. Cela a été le cas. C'est un gros soulagement: cela va nous donner la possibilité d'avoir enfin une vraie politique environnementale», a-t-elle ajouté.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles