Genève veut dire adieu au mazout

ATS

14.1.2021 - 11:11

Le Conseil administratif de la Ville de Genève va proposer au Conseil municipal un crédit de près de 11 millions de francs. Il veut réaliser des travaux dans divers bâtiments de son patrimoine en vue de supprimer le mazout de chauffage et assainir l'éclairage commun.

L'exécutif de la ville de Genève demande un crédit de près de 11 millions, notamment dans l'objectif de supprimer le mazout du chauffage de ses bâtiments (photo prétexte).
ATS

Dans le contexte d’urgence climatique, cette proposition de crédit vise à accélérer et renforcer les programmes d’action déjà engagés. Elle veut atteindre à très court terme, d’ici à 2024, l'objectif objectif suivant: supprimer totalement le mazout pour la production de chaleur des bâtiments de la Ville de Genève, écrit la Ville jeudi dans un communiqué.

Le crédit de 10,79 millions de francs servira aussi à assainir les luminaires et généraliser les systèmes de détection pour l’éclairage des parties communes des écoles, immeubles de logements et bâtiments administratifs

La Ville de Genève a engagé sa transition énergétique en 2006, en adoptant une stratégie générale intitulée «100% renouvelable en 2050» pour les besoins en chauffage de ses bâtiments, ainsi qu’en 2011 une stratégie en matière d’électricité, intitulée «Consommer moins ET produire mieux».

Retour à la page d'accueil