Lausanne renonce à l'installation de stands de marchés

ATS

9.4.2020 - 17:26

Il n'est pas possible de (re)créer ou de (re)ouvrir des marchés alimentaires même de plus petite taille que d'ordinaire et avec des stands simplement plus espacés, selon le canton de Vaud.
Source: Keystone/LAURENT GILLIERON

La Ville de Lausanne doit finalement renoncer à l'installation de quelques stands de maraîchers-producteurs dans le centre-ville. Ce revirement de situation s'explique par l'interdiction cantonale pour tous les marchés, rappelée jeudi par l'Etat de Vaud.

Le 7 avril dernier, les autorités lausannoises avaient annoncé la réintroduction de quelques stands de fruits et légumes dans les rues de la capitale vaudoise durant les jours et dans les périmètres habituels des marchés de la ville. Cette mesure incluait un espacement conséquent entre les stands et imposait aux marchands de faire respecter les mesures fédérales d’hygiène et de distance.

Cette décision municipale se basait sur des discussions préalables avec les autorités cantonales et sur les indications données alors et dont l'Etat-Major Cantonal de Conduite (EMCC) avait été averti, écrit jeudi la Municipalité de Lausanne dans un communiqué.

La Municipalité regrette

Or la circulaire relative aux interdictions de marchés et aux stands d'alimentation uniques, parue ce jeudi, rappelle l'interdiction de la tenue des marchés jusqu'à nouvel avis. «Les regroupements de plusieurs stands de denrées alimentaires dans un même périmètre, à une même date et à une même heure sont assimilés à des marchés alimentaires. De tels regroupements sont interdits».

«Il n'est donc pas possible de (re)créer ou de (r)ouvrir des marchés alimentaires même de plus petite taille que d’ordinaire et avec des stands simplement plus espacés», selon cette directive.

La Municipalité de Lausanne prend note et appliquera la décision cantonale, indique-t-elle, «bien qu'elle regrette ce revirement et les inégalités avec les surfaces commerciales».

Retour à la page d'accueil

ATS