Le temps nous est compté au Musée romain de Lausanne-Vidy

ATS

7.6.2020 - 09:04

Le public pourra découvrir la sépulture d’un nouveau-né enterré dans un coffre de tuiles à l'époque romaine.
Source: Musée romain de Vidy

La notion de temps n'est pas qu'une affaire de calendriers et d'horaires. Le Musée romain de Lausanne-Vidy s'interroge sur la perception humaine du temps au travers de l'exposition «Le Temps et moi», à voir jusqu'au 18 avril 2021.

Depuis des millénaires, l’Homme mesure l’écoulement du temps. A l'époque romaine, les douze heures de la journée étaient élastiques. Divisant la durée entre l'aube et le crépuscule, elles variaient avec les saisons. Mais depuis la révolution industrielle et l'essor des transports, l'heure dure 60 minutes, de 60 secondes chacune.

Dans la perception humaine, le temps paraît long ou passe trop vite. On se dépêche, on est traqué par les réveils et les horaires, expliquent les organisateurs. Entre passé, présent et futur, l'exposition explore cette tension entre temps humain et temps chronométrique.

Au travers d'un parcours, le visiteur pourra découvrir des pièces aussi hétéroclites qu'un vélociraptor (petit dinosaure carnivore), une molaire de mammouth ou encore la tombe d'un nouveau-né au temps de l'Antiquité. L'exposition s'accompagne d'une installation réalisée par une classe de l'ECAL sur l'idée du temps qui passe.

Retour à la page d'accueil

ATS