Les Genevois ont respecté les distances pendant le week-end pascal

ATS

13.4.2020 - 17:50

Pendant le week-end pascal et malgré le beau temps, les Genevois ont globalement respecté les distances sociales préconisées pour limiter la contagion au Covid-19. Près de 200 personnes ont touotefois été verbalisées.
Source: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Pendant le week-end pascal, les Genevois ont globalement respecté les distances sociales préconisées pour limiter la contagion au Covid-19. Des rassemblements de jeunes ont toutefois été constatés à la nuit tombée. Près de 200 personnes ont été verbalisées.

Sapeurs-pompiers, agents de la protection civile, samaritains, travailleurs sociaux, policiers cantonaux et municipaux, gardes faune: plusieurs centaines de personnes ont patrouillé le canton, a indiqué lundi Laurent Paoliello, porte-parole du Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé. Avec pour mission de dissuader, d'informer et de réprimer, si nécessaire.

Le dispositif a fonctionné, selon lui. Beaucoup de monde était en ville samedi, seul jour où les commerces alimentaires étaient ouverts. Les agents de la protection civile ont fait respecter les distances à l'extérieur, où de longues files d'attentes se sont formées. Par ailleurs, l'accès à plusieurs sites en ville et à la campagne a été restreint pour limiter le nombre de personnes.

Plaintes pour du bruit

Si les gens ont joué le jeu durant la journée, des regroupements, de jeunes notamment, ont été constatés la nuit. «L'habitude d'applaudir les soignants à 21h00 peut ponctuellement tourner à la fête», a relevé Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police cantonale. Samedi soir, les forces de l'ordre ont dispersé une cinquantaine de personnes qui dansaient sous les fenêtres d'un DJ improvisé à Champel.

Les appels pour se plaindre du bruit sont en hausse, constate la police. En revanche, les cas de violence domestique semblent stables, et le nombre de cambriolages et d'accidents a fortement diminué.

Le beau temps a poussé de nombreux cyclistes et motards sur les routes. Par sa simple présence, la police a dissuadé certains de commettre des excès de vitesse. Un seul accident est à déplorer: un cycliste a fait une chute seul et a dû être emmené aux urgences, selon M. Brandt.

Retour à la page d'accueil

ATS