Traitement des eaux

STEP de Vidy: les odeurs font de la résistance

ATS

3.10.2020 - 12:20

Les tests anti-odeurs menés dans la nouvelle installation du chantier de la STEP de Vidy ne sont pas encore concluants (archives).
Source: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

La station d'épuration (STEP) de Vidy, à Lausanne, teste depuis le 17 septembre une nouvelle installation de désodorisation des airs viciés. Selon un premier bilan, les odeurs font de la résistance, entre autres parce que l'étanchéité du lieu n'est pas encore achevée.

Le fonctionnement de l’installation proprement dite paraît satisfaisant (absence de fuites, enclenchement des séquences de lavages, consommation de produits chimiques, etc.). Mais les tests n’ont pas encore révélé sa performance à réduire de fortes concentrations de produits odorants, a déclaré Pierre-Antoine Hildbrand samedi à Keystone-ATS.

L'une des explications réside dans le fait que l’étanchéité des bâtiments n’est pas encore achevée. «A l'heure actuelle, il est compliqué de savoir si cela fonctionne ou non», a relevé le municipal lausannois en charge de la sécurité et de l'économie. «Les essais se poursuivent et un bilan sera tiré ultérieurement».

L'élu PLR a rappelé que le bâtiment doit à terme être emmitouflé dans une pétufle, un coussin d'air qui devrait protéger le voisinage des fameuses odeurs. Des difficultés du côté des fournisseurs retardent pour l'heure cette réalisation.

Lavage en quatre étapes

Côté fonctionnement, la nouvelle installation reçoit les airs viciés transportés depuis l’intérieur des bâtiments par ventilation. Ils y sont désodorisés par un processus chimique qui prévoit un lavage en quatre étapes: d’abord «acide» par la mise en contact avec de l’acide sulfurique, puis «basique» avec successivement de l'eau de Javel, de la soude et du thiosulfate de sodium. Ainsi désodorisés, les airs sont ensuite expulsés par des cheminées situées sur le toit.

Le nouveau bâtiment compte trois lignes de lavage chimique, comprenant chacune quatre tours de lavage, soit douze au total. Elles se présentent sous forme de cylindres de trois mètres de diamètre et de sept mètres de hauteur. Dans chaque tour, l’air est introduit par le bas et les solutions de lavage pulvérisées à contre-courant, du haut vers le bas.

En rénovation

Cela fait des décennies que la Ville tente de faire disparaître les odeurs de ses eaux usées et de celles de quinze communes de l'Est et de l'Ouest lausannois recueillies à la STEP de Vidy. Celles-ci incommodent, surtout en été, les quartiers voisins, la plage, le camping et le proche siège du CIO. Elles sont aussi souvent perceptibles sur l'autoroute adjacente.

La STEP de Vidy en est à mi-chemin de sa rénovation, entamée en 2016. Le chantier de mise à niveau de l'usine, qui couvre l'équivalent du quartier du Flon, devrait être achevé vers 2024-2025. Le coût global de la transformation de la STEP se monte à 350 millions de francs.

Retour à la page d'accueil

ATS