Vevey libre se démarque de son municipal Michel Agnant

ATS

2.6.2020 - 17:15

Vevey Libre demande à son municipal Michel Agnant de tirer les conséquences de sa «faute professionnelle grave».
Source: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Vevey Libre a pris connaissance des faits reprochés à son municipal Michel Agnant et les a examinés avec l’intéressé. Il en ressort qu’il s’apprêtait à faire dépenser 1,9 million pour l’achat de bâtiments sans l’aval de la Municipalité. Il s'agit d’une faute professionnelle grave, selon le parti. Michel Agnant est invité à en tirer les conséquences.

Michel Agnant a fait prendre une décision à la commission du fonds de l’urbanisme sans en référer à ses collègues municipaux et sans l’avis du service des finances ni de celui de l’urbanisme. Le projet prévoit, en plus de l’achat, de lourdes rénovations (3-4 millions de francs) pour une augmentation des volumes, indique Vevey libre mardi dans un communiqué.

Le parti citoyen de Vevey estime que l’exemplarité des municipaux est spécialement importante pour l’image de la gouvernance veveysanne. Encore plus dans le contexte particulier qu’a vécu la Ville ces dernières années.

Procédures à respecter

Vevey Libre est par essence un parti composé de personnes d’origine et de pensées différentes. Tous les points de vue et réflexions apportant quelque chose au débat y sont bienvenus. Cette liberté d’expression et d’action ne signifie en revanche en aucun cas la liberté de passer au-dessus des procédures en place.

«Michel Agnant est convaincu d'être dans le juste. Mais nous sommes en désaccord, nous ne pouvons tolérer ce qui s'est déroulé. Cela devait être fait avec un collège municipal», a déclaré Nicolas Bonjour, président du parti à Keystone-ATS.

Dès lors, et de la même manière que le parti le ferait pour n’importe lequel des municipaux en fonction dans une situation similaire, Vevey Libre prend acte de ce qu’il est convenu de qualifier de «faute professionnelle grave» de la part de Michel Agnant. Il l’invite à en tirer les conclusions qui s’imposent.

Enième épisode

Cet épisode est le énième qui agite la vie politique veveysanne. La Municipalité a connu des difficultés dues à des tensions internes, mais aussi à la suspension puis la réintégration des deux élus de Vevey Libre, Jérôme Christen et Michel Agnant. Poursuivi pour soupçon de gestion déloyale des biens publics, leur collègue socialiste Lionel Girardin est suspendu depuis juin 2018.

Retour à la page d'accueil

ATS