Abbatiale de Payerne: les os ne sont pas ceux de la reine Berthe

gsi, ats

21.6.2021 - 13:24

gsi, ats

21.6.2021 - 13:24

Le mystère demeure autour de l'inhumation de la reine Berthe à l'Abbatiale de Payerne (VD). Les ossements retrouvés dans le tombeau de l'église paroissiale, ouvert fin mai, sont ceux d'un homme ayant vécu au XVe siècle.

Le sarcophage ouvert fin mai à l'Abbatiale de Payerne ne contenait pas les os de la reine Berthe.
ATS

«L'analyse des os du bassin a démontré qu’il s'agit d'un homme d'âge moyen, entre 30 et 60 ans», écrit lundi l'Abbatiale dans un communiqué. La datation au radiocarbone, effectuée grâce à un prélèvement sur le fémur gauche, montre aussi que l'individu retrouvé a vécu entre 1420 et 1495, soit cinq siècles après la période de vie de la reine Berthe, décédée en 961.



Les os retrouvés dans le tombeau appartiennent «vraisemblablement» à un même squelette. Il subsiste toutefois un doute concernant l'association entre le crâne et la mandibule, en raison de l'absence des os de la colonne vertébrale, précise le communiqué. Quant au sarcophage de pierre, il complète un corpus de seize sarcophages similaires déjà découverts au cours des dernières décennies dans l'Abbatiale.

Laure-Anne Kupfer, conservatrice-restauratrice d'objets archeologiques et ethnographiques au Musee cantonal d'archeologie et d'histoire de Lausanne, gauche, controle le tissu recouvrant une boite se trouvant dans un sarcophage, a cote de Lucie Steiner, Archeologue specialiste archeologie funeraire, droite, lors de l'ouverture du tombeau de la Reine Berthe, dans l'eglise paroissiale, ce jeudi 20 mai 2021, a l'Abbatiale de Payerne. Depuis l'ete dernier les visiteurs doivent resoudre une enigme, afin de trouver la localisation du tombeau, du XIXe siecle, de la reine Berthe de Souabe, figure historique de Payerne. (KEYSTONE/Anthony Anex)
Le sarcophage de pierre dans lequel ont été retrouvés les ossements complète un corpus de seize sarcophages similaires déjà découverts au cours des dernières décennies dans l'Abbatiale.
KEYSTONE

Reste à savoir où se trouve la reine Berthe qui, selon plusieurs sources écrites, a été enterrée sur le site. Selon les experts, il demeure deux possibilités: soit les os de Berthe ont disparu au cours d'une intervention dans l'Abbatiale, soit ils ont été déplacés au Moyen Age. Ils pourraient alors se trouver «à gauche du choeur», comme le laisse supposer le récit d'un prévôt soleurois de passage en 1519, poursuit le communiqué. Cette zone pourrait «éventuellement» être investiguée dans le futur.

Reine consort de Bourgogne et d'Italie

Communément appelé le tombeau de la reine Berthe, le sarcophage ouvert le 20 mai n'est pas précisément celui de cette figure historique. Si sa fille Adelaïde de Bourgogne l'a probablement bien ensevelie dans l'Abbatiale vers l'an 1000, son tombeau d'origine n'a jamais été retrouvé ni ses ossements. Le tombeau «bis» a finalement été aménagé en 1818 dans l'église paroissiale, mais ce n'est donc pas son emplacement d'origine.

Ce sarcophage de 1818 n'avait encore jamais été ouvert. Les responsables de l'Abbatiale avaient jugé «minime» la possibilité qu'il abrite les restes de la reine Berthe.

Berthe de Souabe, née vers 907, a été reine consort de Bourgogne et l'épouse du roi Rodolphe II dès 933. Après le décès de ce dernier, elle se marie avec le roi d'Italie Hugues d'Arles à Colombier (NE) en 937, où elle résidait pour l'essentiel. Elle est décédée en 961.