Le Covid-19 peut déclencher un diabète

stsc, ats

1.6.2021 - 17:25

Le coronavirus peut infecter les cellules productrices d'insuline dans le pancréas et perturber le métabolisme des sucres, voire déclencher un diabète. C'est ce qu'indique une étude internationale avec participation bâloise publiée dans la revue Cell Metabolism.

Le Sars-Cov-2 mute deux fois moins vite que la grippe et quatre fois moins vite que le VIH, selon Emma Hodcroft, épidémiologiste moléculaire de l'Université de Bâle (Suisse), citée récemment dans la revue Nature.
Le coronavirus peut infecter les cellules productrices d'insuline dans le pancréas et perturber le métabolisme des sucres, voire déclencher un diabète.
iStockphoto

stsc, ats

1.6.2021 - 17:25

Les chercheurs ont analysé des échantillons de tissus de sept patients décédés du Covid-19. Ils ont constaté que le virus peut prendre le contrôle des cellules bêta productrices d'insuline dans le pancréas, a indiqué mardi l'Université de Bâle dans un communiqué.

Des cultures de cellules ont en outre montré que ces dernières produisent moins d'insuline et dépérissent lorsqu'elles sont confrontées au Sars-CoV-2. Selon de précédentes études, environ 15% des patients hospitalisés pour un Covid-19 contractent un diabète, qui peut persister pendant des semaines, voire des mois en cas de Covid long.

Un inhibiteur testé avec succès

«En l'état actuel des études, on ne peut encore dire avec certitude si le métabolisme des sucres se normalise chez tous les patients une fois rétablis ou si et à quelle fréquence un diabète persistant s'installe», indique Matthias Matter, co-auteur de cette recherche à l'Hôpital universitaire de Bâle, cité dans le communiqué.

Les chercheurs ont néanmoins testé en laboratoire avec succès un inhibiteur bloquant une protéine utilisée par le virus comme porte d'entrée pour pénétrer dans les cellules. Un tel traitement pourrait aider à protéger certains patients souffrant de formes graves de la maladie, conclut l'alma mater bâloise.

stsc, ats