Bientôt un compteur de vitesse obligatoire pour les vélos électriques?

De Silvana Guanziroli

9.7.2019 - 14:57

Les vélos électriques les plus rapides permettent d’atteindre en peu de temps une vitesse de 45 km/h.
Keystone

En matière de vitesse, les utilisateurs de vélos électriques échappent à la loi. Dans les zones à 30 km/h, ils dépassent les voitures à vive allure et ce, en toute légalité. Une lacune réglementaire rend cela possible. Mais elle devrait désormais être comblée.

Les zones à 30 km/h font désormais partie intégrante des villes suisses. A Zurich, par exemple, cette limitation concerne environ la moitié des 673 kilomètres de réseau routier. Cette tendance à la hausse et le tableau est similaire dans d’autres villes suisses.

La tendance est aussi aux vélos électriques. De ce fait, en centre-ville, on rencontre aujourd’hui de plus en plus souvent des situations qui surprennent les automobilistes. Alors qu’ils respectent la limitation de vitesse de 30 km/h, les vélos électriques les dépassent à vive allure sur la droite et sur la gauche.

Les cyclistes risquent-ils une amende?

Les cyclistes risquent-ils eux aussi une amende en cas de contrôle de police? «Non», explique Michael Walker de la police de la ville de Zurich. «Pour les cyclistes, les vitesses maximales générales et indiquées par la signalisation ne sont pas directement applicables car ils n’ont pas de compteur de vitesse calibré.»

Néanmoins, dans des cas exceptionnels – si la vitesse inadéquate met en danger des piétons ou d’autres usagers de la route –, la police peut intervenir. «Il peut aussi y avoir des signalements en cas d’inadaptation de la vitesse aux conditions de la route, de circulation et météorologiques», poursuit Michael Walker.

Ce cycliste au guidon d’un vélo électrique dépasse les automobilistes dans la zone à 30 km/h à Zurich. Ce que le cadre légal actuellement en vigueur l’autorise à faire.
zvg

Le compteur de vitesse pour les vélos bientôt soumis à consultation

La situation actuelle est insatisfaisante pour la police, qui souhaite un ensemble de règles qui s’applique de la même manière à tous les usagers de la route.

L’Office fédéral des routes (OFROU) réagit désormais à cette situation. «L’instauration d’un compteur de vitesse obligatoire pour les vélos électriques est en cours de test», explique Guido Bielmann, porte-parole de l’OFROU.

Concrètement, il s’agit de clarifier la possibilité d’équiper les vélos de compteurs de vitesse – et surtout de savoir quels appareils peuvent convenir. «Ces mesures seront soumises à consultation à l’hiver 2019. Il reviendra aux responsables politiques d’élaborer une solution à cette question», ajoute Guido Bielmann.

Ces mesures revêtent également une grande importance pour l’OFROU en raison du nombre croissant d’accidents. En 2018, un niveau record a été atteint avec 12 morts et 309 blessés graves. La proportion de personnes âgées parmi les victimes est particulièrement élevée: 106 personnes avaient plus de 65 ans.

Les statistiques de l’Office fédéral des routes le montrent: le nombre d’utilisateurs de vélos électriques grièvement blessés a augmenté de 48% en 2018.
Office fédéral des routes

La Suisse en images

Retour à la page d'accueil