Les chiens resteront tenus en laisse en forêt du 1er avril au 15 juillet

sj, ats

23.6.2021 - 13:53

sj, ats

23.6.2021 - 13:53

Le Grand Conseil vaudois a classé mercredi à l'unanimité moins une abstention une pétition demandant d'assouplir l'obligation de tenir les chiens en laisse en forêt entre le 1er avril et le 15 juillet. Cette mesure, déjà appliquée dans d'autres cantons, est entrée en vigueur en 2019 avec la modification du règlement d'application de la loi sur la faune.

Une pétition vaudoise demandait d'assouplir l'obligation de tenir les chiens en laisse en forêt entre le 1er avril et le 15 juillet. Les députés ont dit non (photo symbolique).
ATS

Munie de 1314 signatures et déposée en décembre dernier, la pétition dénonçait notamment «une privation totale de liberté d'une durée de trois mois et demi» pour les chiens. Elle estimait que cette «trop longue» interdiction posait des problèmes en matière de bien-être et d'éducation canins et allait à l'encontre de l'ordonnance fédérale sur la protection des animaux, qui stipule que l'animal doit pouvoir «se mouvoir librement en plein air».

La majorité de la commission chargée d'examiner le texte – y compris ceux qui possèdent un chien, a-t-elle souligné – a relevé que l'augmentation du nombre de chiens allait de pair avec un manque d'éducation de certains propriétaires. Les déjections et le danger que représentent certains chiens (instinct de chasseur) ainsi que la nécessité de protéger la faune dans toute sa diversité ont aussi été soulignés.

La commission recommandait à l'unanimité de rejeter cette pétition. Elle a été totalement suivie par le Parlement, sans aucun débat.

sj, ats