Fermeture des restaurants justifiée selon le Gouvernement jurassien

ATS

18.11.2020

Les restaurants du canton du Jura resteront fermés jusqu'au 30 novembre au moins. Le Gouvernement a décidé de prolonger l'état de nécessité jusqu'à cette date pour briser la chaîne de contamination du Covid-19 (photo symbolique).
Les restaurants du canton du Jura resteront fermés jusqu'au 30 novembre au moins. Le Gouvernement a décidé de prolonger l'état de nécessité jusqu'à cette date pour briser la chaîne de contamination du Covid-19 (photo symbolique).
sda

Le Gouvernement jurassien a défendu mercredi devant le Parlement la fermeture des restaurants dans le canton alors que ces mêmes types établissements sont ouverts à quelques kilomètres de là dans le Jura bernois.

Mais il a aussi dénoncé l'attitude des Jurassiens qui franchissent la frontière pour se rendre au restaurant comme cela a été le cas lors du week-end de la St-Martin.

«Ces personnes prennent des risques, ces personnes accroissent encore la difficulté que nous avons de gérer cette pandémie», a déclaré le ministre de l'économie et de la santé Jacques Gerber. «Il faut être clair avec ça, ce sontdes comportements totalement inadéquats même si le système fédéraliste le permet».

«Nous avons dans nos rencontres avec nos collègues de Suisse romande à plusieurs reprises demandé au canton de Berne de s'aligner sur les mesures de l'ensemble des cantons de la Suisse romande», a précisé le ministre jurassien. Il a ajouté que les moyennes de cas positifs sur l'ensemble du canton de Berne n'avaient pas permis à une majorité du gouvernement bernois d'adapter son dispositif sur le dispositif romand.

Jacques Gerber a également justifié une nouvelle fois les décisions prises par le Gouvernement, affirmant qu'il n'avait pas fait preuve de disproportion. «Les mesures ont permis de freiner l'évolution de la pandémie qui, à son pic, a atteint plus de 200 cas avérés par jour», a relevé le ministre. Les restaurants resteront fermés jusqu'à fin novembre au moins.

Le ministre répondait à une question orale d'un député qui dénonçait le fait que les restaurants étaient ouverts dans le Jura bernois et fermés dans le canton du Jura. «Pour quelques kilomètres, les restaurants bernois rigolent et les restaurateurs jurassiens pleurent et souffrent», a déclaré le député hors groupe Yves Gigon.

Retour à la page d'accueil