Hausse du nombre de faucons crécerelles

3.12.2019 - 11:56, ATS

Le faucon crécerelle est à nouveau plus répandu sur le Plateau grâce à la pose de nichoirs.
Source: Marcel Burkhardt

Le nombre de faucons crécerelles sur le Plateau est à nouveau en hausse grâce à la pose de nichoirs. Le succès est tel que de jeunes rapaces émigrent dans de nouvelles régions et renforcent ainsi d'autres populations.

Le faucon crécerelle est un amateur de rongeurs et donc un «ami des agriculteurs». Il s'était fortement raréfié sur le Plateau à partir des années 1960, a indiqué mardi la Station ornithologique suisse, à Sempach (LU).

Ce déclin est une conséquence de l'appauvrissement du paysage agricole qui a entraîné la perte de sites de reproduction. Des ornithologues ont compris le problème et ils ont commencé à installer des nichoirs sur les bâtiments agricoles pour compenser le manque de sites naturels. Au total, plus de 3000 nichoirs ont été posés.

«Un grand succès»

Pendant une quinzaine d'années, des bénévoles ont compté les poussins de crécerelles dans les nichoirs. Les données confirment que la pose de nichoirs a entraîné une augmentation de la population de faucons crécerelles. «C'est un grand succès», estime la Station ornithologique.

Les avantages des nichoirs sont même plus importants que supposés au départ. Grâce à eux, les crécerelles ont un meilleur succès de reproduction, car les nichoirs sont plus sûrs que les sites naturels comme les nids de corneilles ou les niches de rocher.

Cette hausse de la reproduction n'entraîne pas seulement une augmentation des populations locales. Il permet aussi l'émigration et l'installation de jeunes oiseaux dans de nouvelles régions. Les nichoirs ont donc un effet positif à grande échelle, souligne la Station ornithologique.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles