L'armée suisse souhaite se féminiser, mais part de loin

kigo, ats

8.3.2021 - 10:33

kigo, ats

8.3.2021 - 10:33

La conseillère fédérale Viola Amherd souhaite augmenter la proportion de femmes au sein de l'armée suisse, qui se situe actuellement à 0,9%. Pour ce faire, des mesures sont proposées dans le rapport du groupe de travail «Femmes à l'armée», publié lundi, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

Deux femmes soldats de la compagnie sanitaire 1 arrivent lors de la mobilisation afin d'intervenir dans le systeme des soins en Suisse romande lors de la crise du Coronavirus (Covid-19) le dimanche 8 novembre 2020 a la Caserne de Moudon. Des le debut de semaine, les miliatires dechargeront le systeme de sante du canton de Geneve dans le domaine du transport et des soins de base apportes aux patients du Covid-19. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Actuellement, la proportion de femmes au sein de l'armée suisse se situe à 0,9%.
KEYSTONE

Une des mesures prévoit qu'un service destiné aux femmes soit créé, a indiqué le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). Les buts de ce service: coordonner les différentes activités dans le domaine de la promotion des femmes à l'armée et être le point de contact pour toutes les questions relatives à l'égalité.



Formation sur la discrimination

En outre, la conciliation entre service militaire, travail, formation et famille doit être encouragée, à travers des mesures de communication et d'information. Les militaires professionnels doivent avoir la possibilité de travailler à temps partiel et il faut clarifier la question du soutien à l'accueil extrafamilial des enfants, selon le rapport.

Les cadres doivent également être formés afin d'être en mesure d'aborder des thèmes comme la discrimination, le sexisme et la violence et d'identifier les abus suffisamment tôt pour pouvoir réagir de manière appropriée. Au niveau des hébergements, des travaux de rénovation ou de construction doivent permettre que les locaux des soldates soient adaptés à leurs besoins tout en étant d'une qualité équivalente à ceux de leurs camarades masculins.

Pas de journée d'introduction

Par ailleurs, une étude scientifique externe doit mettre en lumière la situation des femmes à l’armée. Le Groupement Défense a maintenant pour tâche, en collaboration avec le groupe de travail qui a établi le rapport, d'assurer la mise en oeuvre des mesures proposées. Elles ont pour but de compléter des projets déjà entamés.

Afin que davantage de femmes décident de servir dans l'armée, la création d'autres outils de communication et d'information, comme des rapports ou des clips vidéo sur les femmes officiers, est envisagée.

En revanche, l'introduction d'une journée d'information obligatoire pour les femmes ne semble pas envisageable, car selon un rapport, il s'agirait d'un nouveau devoir civique qui nécessiterait une modification de la Constitution. L'Office fédéral de la justice (OFJ) partage cet avis.

Une Journée des femmes à l'armée devait être organisée en 2020 et en 2021, ce qui n'a pas pu être possible en raison de la pandémie. La prochaine Journée des femmes à l'armée aura lieu le 4 mars 2022, fait savoir le DDPS.

kigo, ats