Marche contre la bretelle autoroutière de Chavannes-près-Renens

25.5.2019 - 17:03, ATS

Quelque 200 personnes ont participé à la «marche pour une mobilité apaisée et durable», organisée samedi après-midi à Chavannes-près-Renens (VD). Elles protestaient contre la construction d'une bretelle autoroutière.

Selon les organisateurs, environ 150 personnes s'étaient donné rendez-vous à la place de la Gare de Renens. Le long du parcours, le cortège a grossi pour dépasser les 200 participants.

Parmi les orateurs figuraient le professeur Christian Arnsperger, qui enseigne la durabilité et l'anthopologie économique à l'Université de Lausanne, ainsi que Bertrand de Rahm, du comité «Sauvons Chavannes». Très attendu, le Prix Nobel de chimie 2017, Jacques Dubochet, a appelé à «se débarrasser des voitures» dans un avenir très proche pour sauver le climat.

Les marcheurs protestent contre un projet de l'Office fédéral des routes (OFROU) visant à créer une nouvelle jonction autoroutière à Chavannes-près-Renens. Rappelant que la commune est déjà coupée en deux par l'autoroute, ils estiment que cet aménagement, qui implique le bétonnage de trois hectares, péjorera la qualité de vie des habitants par son impact sur la qualité de l'air, le bruit, le paysage et la biodiversité.

De manière plus générale, les organisateurs dénoncent les politiques contradictoires menées par l'OFROU et par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Alors que le premier entend adapter le réseau routier aux augmentations annoncées du trafic, le second vise une diminution des gaz à effet de serre conforme à l’accord de Paris, qui prévoit une limitation du réchauffement à 1,5°C.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles