«Il est le patron» Granit Xhaka sous la loupe allemande

ATS, par Julien Oberholzer

4.12.2023 - 13:59

Granit Xhaka, le meneur de jeu du leader de la Bundesliga, fait l'objet d'une attention toute particulière après le tirage au sort de l'Euro samedi en Allemagne. L'ex-star Rüdi Völler dit de se méfier du «chef» de Leverkusen.

Granit Xhaka est devenu l’une des pièces maîtresses du Bayer Leverkusen.
Granit Xhaka est devenu l’une des pièces maîtresses du Bayer Leverkusen.
IMAGO

ATS, par Julien Oberholzer

4.12.2023 - 13:59

C'est un petit coup dur qu'a subi Granit Xhaka dimanche avec Leverkusen : un nul 1-1 contre Dortmund. Parler de résultat négatif pour un nul contre le quasi-champion de la saison dernière montre à quel point les dernières semaines de Leverkusen ont été exceptionnelles. Jugez plutôt : 20 matches, 18 victoires et 2 nuls.

Au centre de cette success story se trouve Granit Xhaka, que les fans allemands redécouvrent depuis le début de la saison et qu'ils regarderont d'un œil un peu différent depuis que l'on sait que la Suisse disputera son troisième match de groupe de l'Euro contre l'Allemagne l'été prochain.

Un voisin privilégié

Rudi Völler a une position privilégiée pour observer le meneur de jeu de Leverkusen. Le directeur sportif de la fédération allemande de football habite à Düsseldorf, soit à quelques mètres seulement du recordman de sélections en équipe de Suisse : «Nous ne nous voyons pas tous les jours, mais certainement deux fois par semaine.» Et après le tirage au sort de l'Euro, il a plaisanté en disant qu'il aimerait bien ne pas le voir lors du match contre l'Allemagne: «Mais comme il joue toujours et qu'il n'est jamais blessé, il va malheureusement jouer contre nous.»

Völler ne souhaite certainement pas une blessure à son voisin, ne serait-ce que parce que l'ancien attaquant allemand est très lié à Leverkusen et reviendra probablement au Bayer dès qu'il ne sera plus engagé par la fédération. Aux yeux de Völler, le succès de Leverkusen est fortement lié à Xhaka: «Il est le patron, pas seulement avec la Suisse, mais aussi à Leverkusen.»

«Quand Rudi Völler parle comme ça, ça te rend fier», se réjouit Granit Xhaka. Mais la reconnaissance à son égard est de toute façon «définitivement plus élevée en Allemagne qu'en Suisse, où je suis un peu plus critiqué qu'ici». Alors qu'il n'a pas toujours répondu aux attentes en équipe nationale ces derniers temps, Xhaka est le taulier du leader de Bundesliga. Jusqu'ici, il a figuré deux fois dans le onze du «Kicker» et il rend ses coéquipiers meilleurs.

Confiance en son équipe

Si Xhaka s'est fait remarquer à quelques reprises par son indiscipline sur le terrain lors de ses premières années en Bundesliga avec Mönchengladbach, il n'y a que du positif à dire depuis son retour cet été. L'entraîneur Xabi Alonso ne se prive quasiment jamais de lui. Son passage d'Arsenal à Leverkusen, critiqué par de nombreuses personnes, s'avère être de plus en plus comme une réussite.

Pour Xhaka et Leverkusen, tout semble possible dans les mois à venir. C'est ce que le Bâlois a indiqué à «DAZN» après le match de dimanche : «Quand on voit que Dortmund vient chez nous et ne fait que défendre pendant 90 minutes, nous pouvons être fiers. Cela démontre aussi nos qualités.»

Xhaka sera confronté à l'un ou l'autre de ses coéquipiers le 23 juin à Francfort contre l'Allemagne. «Il y a déjà eu quelques remarques dans les vestiaires», a révélé l'ancien joueur d'Arsenal, qui a mis en garde contre un pays hôte en crise depuis des mois. «L'Allemagne est une équipe dangereuse avec beaucoup de qualités, conclut-il. Espérons que ce sera un bon Euro, d'abord pour nous les Suisses et ensuite peut-être aussi pour l'Allemagne.»

ATS, par Julien Oberholzer