Coupe du monde

La Suisse se qualifie pour les huitièmes ! 

ATS

2.12.2022

La Suisse demeure plus que jamais une grande équipe. Seize mois après avoir atteint les quarts de finale de l'Euro, elle jouera ce mardi à Doha un huitième de finale de Coupe du monde.

LE WRAP - Mondial : la Suisse passe en 8es !

LE WRAP - Mondial : la Suisse passe en 8es !

Chaque jour, nos journalistes vous font (re)vivre le meilleur de la Coupe du monde au Qatar dans notre capsule LE WRAP - Mondial. La Suisse s’est qualifiée pour les huitièmes de finale en battant la Serbie (3-2) au terme d’un match décisif.

02.12.2022

ATS

2.12.2022

Au Stadium 974 où elle n'avait pas été loin de prendre un point au Brésil quatre jours plus tôt, la formation de Murat Yakin s'est imposée 3-2 face à la Serbie pour assurer sa qualification.

Grâce à des réussites de Xherdan Shaqiri, de Breel Embolo et de Remo Freuler, elle a confirmé face à ce même adversaire la victoire 2-1 de 2018 à Kaliningrad. Le paradoxe veut qu'elle ait livré une performance remarquable sur le plan offensif le soir où l'on pensait plutôt la voir parquer le bus devant sa cage.

L'aventure continuera donc mardi avec une rencontre contre le Portugal dans le Lusail Stadium, le plus beau stade de cette Coupe du monde. Même si Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers s'avancent comme les favoris de cette rencontre, la Suisse aura sa chance.

Vendredi soir face à la Serbie, elle a démontré qu'elle pouvait attaquer parfois aussi bien qu'elle défend face au Brésil ou devant l'Espagne. Et, surtout, qu'elle possède bien dans ses rangs un joueur d'exception en la personne de l'extraordinaire Xherdan Shaqiri.

Une première mi-temps déroutante

Avec Gregor Kobel et Fabian Schär pour Yann Sommer et Nico Elvedi, tous les deux sur le flanc en raison d'un coup de froid bien plus sévère qu'annoncé, la Suisse a vécu une première période un brin... déroutante.

Deux occasions en or pour Breel Embolo et Granit Xhaka alors que l'on jouait encore les trente premières secondes de la rencontre, une ouverture du score signée Xherdan Shaqiri à la 20e, puis le trou noir: vraiment personne ne s'attendait à un tel scénario même si les troisièmes matches de poules de cette Coupe du monde échappent bien à toute logique.

En l'espace de neuf minutes, la Serbie pouvait, ainsi, renverser le cours de la partie grâce à la complicité de Remo Freuler et de Shaqiri. Le Zurichois perdait la balle sur le 1-1 d'Aleksandar Mitrovic de la 26e avant de manquer de détermination sur le 2-1 de Dusan Vlahovic à la 35e. C'est une mauvaise passe de Shaqiri qui avait permis aux Serbes de provoquer le déséquilibre sur cette action qui propulsait la Serbie en huitième de finale.

La Suisse a eu l'immense mérite de ne pas paniquer. Elle a pris résolument les commandes du match face à un adversaire dont elle avait, il est vrai, très vite cerné les limites défensives. A la 44e, Shaqiri sonnait la charge pour le 2-2 de toute beauté: une percée dans l'axe pour donner à Djibril Sow qui décalait Silvan Widmer dont le centre parfait trouvait Embolo. Qui avait dit que la Suisse de Murat Yakin ne savait pas attaquer

Shaqiri à table de Ronaldo et de Messi

Elle apportait une nouvelle preuve de cet allant presque insoupçonné. Shaqiri, encore lui, toujours lui, trouvait Ruben Vargas pour une déviation lumineuse qui permettait à Freuler d'inscrire le 3-2. Et de gommer ses deux erreurs fatales de la première période.

Diabolique sur son flanc droit, Xherdan Shaqiri a signé une nouvelle performance XXL. C'est n'est pas uniquement le fruit du hasard si le Bâlois s'est invité vendredi soir à la table de Cristian Ronaldo et Lionel Messi. Seuls, en effet, le Portugais et l'Argentin ont trouvé comme lui le chemin des filets lors des Coupes du monde 2014, 2018 et 2022...

Comme Ronaldo et Messi, Xherdan Shaqiri est toujours animé par cette formidable rage de vaincre qui le pousse à dépasser sans cesse ses limites. Et à manifester sa rage lorsque son entraîneur choisit de le sortir à la 68e minute pour le préserver dans l'optique du rendez-vous de mardi contre le Portugal...