Hamilton inarrêtable malgré le chaos et les frayeurs

ATS

29.11.2020

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté le GP de Bahreïn de Formule 1 à Shakir au terme d'une nouvelle démonstration, juste troublée par le terrifiant accident de Romain Grosjean.

Grosjean rettet sich nach Horror-Crash in Bahrain aus seinem brennenden Auto

Grosjean rettet sich nach Horror-Crash in Bahrain aus seinem brennenden Auto

Kurz nach dem Start kracht Romain Grosjean beim GP in Bahrain ungebremst in die Leitplanke, worauf sein Wagen sofort in Flammen aufgeht. Mit viel Glück kann sich der Franzose aus seinem Auto retten und kommt ohne schwerwiegende Verletzungen davon.

29.11.2020

Les Red Bull du Néerlandais Max Verstappen, auteur du meilleur tour, et du Thaïlandais Alexander Albon, pour la deuxième fois en F1, l'accompagnent sur le podium.

Accidenté dans le premier tour, Grosjean a été conduit à l'hôpital et souffre de «brûlures légères».

Au virage 3, sa monoplace a quitté la piste après un contact avec celle du Russe Daniil Kvyat (AlphaTauri) et a heurté à pleine vitesse les barrières de sécurité. Le châssis a été coupé en deux, de l'essence s'est vraisemblablement répandue et un violent incendie s'est instantanément déclaré.



Après des minutes qui ont semblé des heures, les caméras de télévision ont montré le pilote de 34 ans s'extraire seul de la «cellule de survie» (l'habitacle renforcé) de sa F1 et s'éloigner du brasier en tremblant, aidé par le pilote de la voiture médicale des GP.

Immédiatement interrompue par un drapeau rouge, la course n'a repris qu'une heure et demie plus tard.

Autre image marquante, lors de ce deuxième départ, Kvyat s'est trouvé impliqué dans un nouvel accident : le Russe a accroché la Racing Point du Canadien Lance Stroll et l'a envoyée reposer, roues en l'air, sur son halo (l'arceau qui surplombe l'avant du cockpit des F1 pour protéger la tête des pilotes).

Le Canadien en est sorti indemne avec l'aide du personnel de la voiture médicale. Le pilote AlphaTauri, lui, a écopé de 10 secondes de pénalité.

Le Britannique Lando Norris (McLaren), l'Espagnol Carlos Sainz Jr (McLaren), remonté de la 15e place sur la grille, le Français Pierre Gasly (AlphaTauri), l'Australien Daniel Ricciardo (Renault), le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes), victime de deux crevaisons, le Français Esteban Ocon (Renault) et le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) complètent le Top 10.

Le Mexicain Sergio Pérez (Racing Point) a été contraint à l'abandon à quatre tours de la fin, trahi par son moteur parti en fumée, alors que la troisième place lui était à nouveau promise, une semaine après son podium en Turquie.

Lewis Hamilton sur l'accident de Grosjean :

  • «Quand on monte dans la voiture, on sait qu'on prend des risques et je connais la part de danger inhérent à ce sport. C'était terrifiant ! Je ne sais pas ce qu'il en reste mais je suis heureux que le halo (l'arceau surplombant le cockpit des F1 pour protéger la tête des pilotes, ndlr) ait fonctionné. Romain aurait pu se faire couper la tête ! Ca nous rappelle à tous et à ceux qui nous regardent que c'est un sport dangereux. Quand on prend la piste, on joue avec ces limites. Il faut respecter cela. Nous le savons, maintenant tout le monde le sait. Ce crash nous rappelle aussi le travail incroyable réalisé par la Fédération internationale de l'automobile (FIA) et la F1 pour la sécurité. Il ne faut pas s'arrêter là !»
Retour à la page d'accueilRetour au sport