Hamilton ou Verstappen, quel homme tombera à pic à Austin ?

ATS

23.10.2021 - 05:00

ATS

23.10.2021 - 05:00

Lewis Hamilton ou Max Verstappen ? Max Verstappen ou Lewis Hamilton ? Le duel entre les rivaux, plus que jamais au coude-à-coude pour le titre de champion du monde de F1, s'annonce encore palpitant au Grand Prix des Etats-Unis, dimanche à Austin.

Hamilton et Verstappen sont plus que jamais au coude-à-coude pour le titre de champion du monde.
KEYSTONE

A six courses de la fin d'une saison indécise comme rarement ces dernières années, marquée par cinq changements de leader au classement général, seulement six points séparent les deux pilotes, puisque Verstappen (Red Bull) en compte 262,5 et Hamilton (Mercedes) 256,5, loin devant Valtteri Bottas (Mercedes, 177), vainqueur en Turquie il y a deux semaines.



Si l'étape texane n'est pas décisive, elle est très importante car chaque point vaut cher à ce stade. Et elle est recouverte d'un léger voile d'incertitude quant au scénario qui va se dessiner, car cela fait deux ans que les monoplaces n'ont pas laissé la moindre trace de gomme sur le circuit des Amériques.

Le Covid-19 est passé par là, forçant l'annulation du GP l'an passé. Or, depuis, environ 40% de la piste ont été resurfacés, sans que les équipes puissent s'y rendre pour analyser le nouvel asphalte. De fait, elles manquent de données récentes sur lesquelles s'appuyer pour exploiter au mieux leurs pneus.

Pour les pilotes et leurs écuries, ce n'est pas pour autant un rendez-vous en terre inconnue. Mercedes s'y montre clairement à son avantage, sa domination s'avérant quasiment sans partage depuis le début de l'ère hybride en 2014... mais, cette année, Red Bull est au niveau.

«Bataille serrée»

Lors des six dernières éditions (sur huit depuis 2012), les Flèches d'argent s'y sont imposées cinq fois, dont quatre avec Hamilton. Le Britannique a aussi gagné en 2012 avec McLaren.

Egalement 2e en 2019, 3e en 2018 et 4e en 2013, le septuple champion du monde aux 100 victoires, qui tente de dépasser Michael Schumacher au rang des plus titrés, connaît très bien les lieux et en maîtrise les moindres recoins.

Verstappen, lui, n'a pour autant jamais démérité à Austin. En cinq éditions, il a fini deux fois sur le podium (2e en 2018, 3e en 2019), deux fois 4e (en 2015 et 2017) et été contraint à l'abandon en 2016.

Le Néerlandais se veut confiant: «nous avons toujours été compétitifs aux États-Unis, il s'agit donc de convertir cela en une victoire maintenant. Sur chaque circuit, nous savons que nous pouvons nous battre au moins pour un podium, mais aussi pour une victoire, ce qui est différent des années précédentes. Ce sera une autre bataille serrée ce week-end, j'ai hâte d'y être.»

A guichets fermés

Lors des trois derniers GP (d'Italie, de Russie et de Turquie), les Flèches d'argent sont apparues plus rapides que les Red Bull, même si cela ne s'est pas toujours concrétisé en termes de gain de points. Les deux rivaux ont abandonné à Monza après leur impressionnante collision, Verstappen a fini 2e derrière Hamilton à Sotchi, et l'Anglais s'est classé 5e à Istanbul, trois rangs derrière le Néerlandais.

«Notre dynamique positive qui s'est poursuivie en Turquie est encourageante. Mais cette saison a connu tellement de rebondissements que nous sommes prêts à réagir à tout ce qui se présentera au Texas», dit le patron de Mercedes Toto Wolff.

Verstappen accorde peu d'importance à la dynamique favorable à l'adversaire. «Nous devons toujours travailler chaque aspect pour optimiser notre performance. Si nous faisons cela, il n'y a rien que nous puissions faire de plus. Nous avons une voiture très compétitive, mais elle se compare à Mercedes, et cela aura toujours été le grand point d'interrogation avant chaque course cette année.»

Une chose est sûre, quel que soit l'épilogue, le GP des Etats-Unis suscite la passion des fans, puisque quelque 360'000 spectateurs sont attendus sur trois jours. Bien plus que les 268'000 de la précédente édition en 2019.

ATS