"Ça me rendait fou" - Massa balance sur Schumacher

Teleclub NL

22.4.2020

Felipe Massa a raconté au site "Motorsport-Total.com" une anecdote sur le jour où il avait donné un leçon d'humanité à Michael Schumacher. 

Michael Schumacher et Felipe Massa ont été coéquipiers chez Ferrari durant la saison 2006.
Keystone

"C'était un type secret. C'était vraiment un Allemand réservé." Ces propos, ce sont ceux de Felipe Massa vis-à-vis de son ancien coéquipier lors de la saison 2006 chez Ferrari, Michael Schumacher.

Le Brésilien a, en effet, raconté au site "Motorsport-Total.com" le jour où il avait fait la morale à l'Allemand, qui avait refusé de signer des autographes. Et les raisons qui ont poussé l'ancien pilote de Formule 1 - entre 2002 et 2017 - à le faire remontent à son enfance.  

Il a expliqué que, lorsqu'il était petit, son idole Ayrton Senna avait refusé de lui faire une dédicace. "Cela m'a pris toute ma vie", a-t-il déclaré. Depuis, le natif de Sao Paulo ne pouvait dire non lorsqu'un fan lui en demandait une. "Je ne pouvais jamais dire non à un enfant parce que je pensais toujours à ce moment avec Senna", a-t-il indiqué.

"Ce petit garçon me rendait fou"

Tout le contraire de Michael Schumacher. Ce dernier n'était guère disposé à signer des autographes, comme l'a raconté Felipe Massa à travers une anecdote qu'il a vécue avec l'ex-star de la F1 après un repas à Barcelone. "Quand nous avons quitté le restaurant, Schumacher est monté dans la voiture et toute la ville était après lui pour un autographe", a commencé par dire le vainqueur de onze Grand Prix.

"Mais ça lui (ndlr: à Schumacher) était égal", a-t-il continué. Malgré les appels de ses supporters et d'un jeune garçon, le septuple champion du monde était resté de marbre. Une situation que Massa n'a pas pu supporter: "Ce petit garçon me rendait fou. Je pensais que c'était impossible et qu'il n'ouvrirait pas."

"J'ai alors dit: 'Michael, pour l'amour de Dieu, au moins pour le petit garçon. S'il te plaît, fais-le' ", a alors demandé le pilote de 38 ans. "Puis il a regardé, a signé un autographe au petit garçon et à dix autres personnes et nous sommes partis."

Le vice-champion du monde de 2006 a ensuite révélé à "Schumi" le motif qui l'avait forcé à lui donner cette leçon d'humanité. "Je lui ai raconté l'histoire de Senna et moi et il a aimé l'entendre", a précisé Massa, avant de conclure: "Michael m'a alors répondu: 'Oui, tu as raison.' C'était lui, sans émotions..."

Retour à la page d'accueilRetour au sport