GP d'Autriche Sur les terres de Red Bull, Max Verstappen veut enfoncer le clou

ATS

28.6.2024 - 05:00

Sur les terres de Red Bull en Autriche, Max Verstappen voudra poursuivre sur sa lancée ce week-end après ses deux derniers succès. En Espagne et au Canada, le triple champion du monde a dû toutefois s'employer pour repousser ses rivaux.

28.6.2024 - 05:00

Sur le magnifique tracé du Red Bull Ring, le Néerlandais aura pour objectif d'enfoncer le clou après avoir creusé un écart de 69 points sur son nouveau dauphin, le Britannique Lando Norris (McLaren), alors qu'il ne comptait plus que 31 longueurs d'avance sur Charles Leclerc (Ferrari) fin mai après le succès du Monégasque en Principauté.

Au Québec et en Catalogne, sans être archi-dominateur, Verstappen est parvenu à tirer le maximum de sa monoplace qui n'écrase plus autant ses concurrents que les deux dernières saisons. Et il s'est échappé à nouveau au classement, profitant notamment des déboires de Ferrari.

«En ce moment, c'est très serré mais l'équipe travaille dur et très bien pour essayer d'améliorer la voiture. Et on se concentre aussi sur la saison prochaine pour pouvoir être très compétitif», a expliqué jeudi en conférence de presse Verstappen, qui a martelé qu'il piloterait bien chez Red Bull en 2025.

Ferrari sous pression

Le format du week-end, avec une course sprint samedi et donc une seule séance d'essais libres vendredi à la mi-journée, devrait aussi favoriser un resserrement du peloton. «Je pense que ça sera très serré et qu'on pourrait avoir huit voitures en deux dixièmes», a ainsi estimé l'Espagnol Carlos Sainz (Ferrari).

La Scuderia, qui reste sur un double abandon le 9 juin au Canada et des modestes 5e et 6e places à Barcelone le week-end dernier, ses deux plus mauvais week-ends de la saison, ne peut pas se permettre de laisser Red Bull s'échapper et sera sous pression dans les montagnes autrichiennes.

«Les améliorations apportées en Espagne ont fonctionné comme prévu, mais vous avez désormais quatre équipes en moins de trois dixièmes (ndlr: Red Bull, Ferrari, McLaren et Mercedes). Il faudra se concentrer sur nous-mêmes, être attentif au moindre détail et être à notre meilleur niveau pour ne manquer aucune opportunité», a souligné Frédéric Vasseur, le patron de l'écurie italienne.

McLaren, qui se rapproche de plus en plus de Red Bull, tentera de décrocher une victoire qui a échappé de peu à l'équipe britannique lors des deux dernières courses. Même si l'objectif officiel est «de continuer à s'améliorer», selon le directeur Andrea Stella, nul doute que les monoplaces couleur papaye viseront la plus haute marche du podium.

Mercedes de retour au premier plan?

Mercedes, qui a réalisé des progrès spectaculaires ces dernières semaines, semble être revenue dans la roue des meilleurs, à l'image de la pole position du Britannique George Russell à Montréal et de la troisième place de son compatriote Lewis Hamilton en Catalogne, et pourrait se mêler à la bagarre.

«L'équipe a travaillé dur pour améliorer la voiture et c'est encourageant de revenir à la lutte. On espère poursuivre nos progrès en Autriche sur un tracé très différents des précédents qui nous offrira un nouveau défi», a jugé Toto Wolff, le patron des Flèches d'argent.

ATS