À quoi ressemblera la liste des 23 sans les "refoulés" ?

Bugnon Michaël

7.8.2018

Un mois après la Coupe du Monde 2018, l'équipe de Suisse de football refait parler d'elle. Vladimir Petkovic a décidé de se séparer des "anciens" de la sélection helvétique (Behrami, Lichtsteiner, Djourou, Fernandes). La Nati, sans ces quatre hommes, ça donne quoi ?

Kevin Mbabu (sous le maillot d'YB ici) risque bien d'être à l'avenir le latéral droit de l'équipe de Suisse.
Keystone

Le prochain rassemblement de l'équipe de Suisse se rapproche à grands pas, et la mise à l'écart de certains cadres va clairement redistribuer les cartes dans la liste des 23, sur le terrain, et dans le vestiaire.

Au niveau sportif...

Stephan Lichtsteiner

Titulaire au poste de latéral droit depuis longtemps, Lichtsteiner ne semble pas irremplaçable sur le terrain. Numériquement, Michael Lang, Silvan Widmer et Kevin Mbabu peuvent occuper ce poste. Dans un futur a priori assez proche, c'est Mbabu qui devrait faire son apparition dans les 23 d'abord, puis dans le onze de base.

Valon Behrami et Gelson Fernandes

Valon Behrami semblait indéboulonnable au milieu du terrain au côté de Granit Xhaka. Le remplaçant logique est Denis Zakaria, qui a déjà dû pallier la suspension de Behrami lors de la Coupe du Monde.

Derrière, ces départs laissent deux places vacantes dans une probable liste de 23. Le Bernois Djibril Sow, présent dans la pré-liste de 35 avant le Mondial, semble bien placé pour, à l'avenir, faire partie des appelés. Derrière, Edimilson Fernandes, Fabian Frei ou Luca Zuffi pourraient réentrer dans la danse.

Johan Djourou

Cela peut paraître assez surprenant, mais la présence de Johan Djourou dans une liste est celle qui sera peut-être la plus difficile à combler. Remplaçant derrière la charnière Schaer-Akanji qui a encore de belles années devant elle, Djourou était le n°3 en défense centrale.

Si Nico Elvedi (21 ans) semble apte à prendre ce rôle, on a un peu plus de mal à déterminer un quatrième défenseur central pour remplir le quota habituel de défenseurs centraux dans une liste de 23.

Si Vladimir Petkovic ne risque pas d'appeler Timm Klose (30 ans) dans le but de "rajeunir" son effectif, on pourrait retrouver Léo Lacroix, pourtant indésirable du côté de l'AS Saint-Etienne. De jeunes joueurs de Super League pourraient prendre part aux "débats", mais Eray Cümart, Silvan Hefti, Jan Bamert ou encore Grégory Wütrich semblent bien légers.

Au niveau du leadership...

Numériquement, il y a ce qu'il faut. Qualitativement, la Suisse pourrait s'en sortir. Mais avec la perte de ces quatre joueurs, la "Nati" s'affaiblit clairement au niveau de l'expérience et du leadership.

Comme simple preuve, l'équipe nationale "perd" 328 capes sur les 858 comptabilisés jusqu'à la Coupe du Monde par les 23 joueurs présents en Russie. Et sans Behrami, Lichtsteiner, Fernandes et Djourou, la Suisse aura comme joueur le plus capé Xherdan Shaqiri (70 sélections), qui a seulement 26 ans...

Retour à la page d'accueil