Antoine Griezmann : "Messi m'a dit qu'il avait fauté"

Nicolas Larchevêque

24.11.2020 - 09:59

Dans une interview à "Movistar+", Antoine Griezmann s'est confié sur sa situation au FC Barcelone. L'attaquant français est ainsi revenu sur sa relation avec Lionel Messi, récemment critiqué par l'entourage de "Grizou".

Une éclaircie au milieu de la tempête ? Alors que le FC Barcelone nage en pleine crise institutionnelle, économique et sportive, Antoine Griezmann s'est confié sur sa situation dans l'équipe blaugrana lors d'un entretien à "Movistar+".

Peu convaincant depuis son arrivée en Catalogne à l'été 2019, le Français de 29 ans est ainsi revenu sur la passe compliquée qu'il traverse. "Quand je suis arrivé à Barcelone, que j'avais refusé un an auparavant (ndlr : il avait refusé d'être transféré de l'Atlético de Madrid à l'été 2018), il pouvait y avoir des commentaires même dans le vestiaire. Mais je voulais m'excuser, si besoin, sur le terrain", a-t-il notamment expliqué.

Avant de poursuivre sur sa relation, souvent jugée malsaine par certains, avec la star du club Lionel Messi. Selon Griezmann, les deux hommes ont immédiatement mis les choses au clair après son transfert.

"J'ai parlé avec Leo (Messi) quand je suis arrivé (en 2019) et il m'a dit qu'il avait fauté quand j'ai refusé d'aller au Barça la première fois (en 2018), parce qu'il avait fait des commentaires publics, avant que je refuse. Mais il m'a dit qu'il donnerait tout avec moi et c'est ce que je remarque et ce que je ressens chaque jour", a-t-il alors révélé.



De plus, des tensions sont apparues entre les deux coéquipiers ces derniers jours après les sorties médiatiques controversés de l'entourage de l'attaquant tricolore (Eric Olhats, son ex-conseiller, et Emmanuel Lopes, son oncle, en tête de liste). Le champion de monde 2018 s'est totalement désolidarisé de ces propos très critiques envers l'Argentin de 33 ans.

"Je n'ai pas eu de relation avec Eric (Olhats) depuis que je me suis marié (en juin 2017). Il n'est pas venu à mon mariage, j'étais très en colère. Il n'est pas mon conseiller et je n'ai aucune relation avec lui. Comme personne autour de moi ne parle, il pense comme tout le monde et peut faire beaucoup de dégâts", a fustigé Griezmann.

Avant de préciser : "Cela peut créer des doutes dans les vestiaires et dans ma relation avec Leo (Messi). Heureusement, Leo sait que j'ai beaucoup de respect pour lui. J'apprends de lui."



Même son de cloche à propos des déclarations tenues par son oncle lors d'un documentaire consacré à "Grizou" et diffusé sur "M6" mercredi dernier. "Et puis mon oncle, qui ne sait pas ce qu'est le football... J'ai dit à Leo que je n'avais rien à voir avec eux. L'autre (Olhats), je ne lui ai pas parlé depuis trois ans et je n'ai même pas le WhatsApp de mon oncle."

Le natif de Mâcon espère maintenant que sa prise de parole servira. "J'ai dit à Leo que je parlerais, même si je n'aime pas ça, pour clarifier les choses. J'ai besoin d'un peu d'aide de tout le monde, des fans, du club. De mes coéquipiers, je l'ai déjà. J'ai besoin que les gens soient plus doux avec moi, que les journalistes me laissent un peu de calme. J'ai la confiance du coach (Ronald Koeman)."

Gageons que tout cela offrira un moment de répit au FC Barcelone, qui peut décrocher sa qualification pour les 8es de finale de la Ligue des champions mardi soir contre le Dynamo Kiev.

Retour à la page d'accueilRetour au sport