"Avec Kuhn, on avait une relation père-fils"

Teleclub NL

28.11.2019

Alexander Frei, ex-attaquant de la Nati, a rendu hommage à son ancien sélectionneur Köbi Kuhn, décédé mardi, au micro de Teleclub Sports. Il est notamment revenu sur la relation particulièrement qu'il entretenait avec.

Alexander Frei:

Alexander Frei: "Avec Kuhn, on avait une relation père-fils"

Alexander Frei rend hommage à son ancien sélectionneur Köbi Kuhn, décédé mardi, au micro de Teleclub Sports. Retrouvez l'intégrale de l'interview du Bâlois dès le lundi 9 décembre dans l'émission "ADN: de l'ombre à la lumière".

27.11.2019

Le football suisse pleure depuis mardi l'un de ses plus grands serviteurs, Köbi Kuhn. Malade depuis longtemps, le Zurichois s'est éteint à l'âge de 76 ans.

Nombreuses sont les personnalités du monde du ballon rond, dont Alexander Frei, à lui avoir rendu hommage sur les réseaux sociaux et dans les médias. Le Bâlois avait notamment déclaré à nos confrères du Blick: "Je suis triste. Il a été une personne importante dans ma vie de footballeur. On nous a donné et repris un ange". 

Dans un entretien accordé à Teleclub Sports, le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de Suisse - 42 buts en 84 sélections - a évoqué ses souvenirs avec son ancien sélectionneur (à voir dans la vidéo ci-dessus). Et il n'a pas caché son admiration pour Köbi Kuhn. "C’était quelqu’un de fabuleux, merveilleux et qui avait un très grand cœur. Il avait une gestion d’équipe qui était très forte pour un entraîneur", a reconnu Frei.

Avec trois participations à un tournoi majeur - Euro 2004 et 2008 et Mondial 2006 -, Köbi Kuhn a été le grand artisan du renouveau du football helvétique. Alexander Frei, qui a été sous ses ordres avec la Nati entre 2001 et 2008, s'est rappelé du chemin qu'a accompli le Zurichois et comment il a relevé l'équipe de Suisse. 

"Je me souviens qu’au début, comme entraîneur national, il était critiqué. L’équipe de Suisse était également à terre. Mais il a construit quelque chose avec des jeunes qu’il connaissait et qui avaient la même volonté que lui", a expliqué l'ancien attaquant du Borussia Dortmund et du Stade rennais, entre autres. 

Alexander Frei n'a pas retenu un moment en particulier avec Köbi Kuhn. Néanmoins, il a ajouté qu'il entretenait une relation particulière avec. "Je ne parlais pas deux heures par jour avec Monsieur Kuhn. Mais je sentais dans son regard quand il était content mais aussi quand il était fâché. Il ne fallait pas de gros mots. C’était simplement une relation père et fils", a-t-il conclu.

Retrouvez l'intégrale de l'interview d'Alexander Frei dès le lundi 9 décembre dans l'émission "ADN: de l'ombre à la lumière". Les précédents entretiens, notamment avec Xavier Margairaz ou encore Steve von Bergen, sont disponibles sur la page YouTube de Teleclub Sports Romandie.

Retour à la page d'accueilRetour au sport