Christian Constantin

Christian Constantin : "Il fallait repenser l'effectif du FC Sion"

ATS

24.9.2020

Le FC Sion présentait ses recrues jeudi à la Porte d'Octodure. Sept au total, presque des éléments d'expérience.

Christian Constantin entouré de ses nouvelles recrues et du nouveau coach, Fabio Grosso.
Keystone

Nikita Vlasenko était l'invité-surprise. Annoncé jeudi matin, l'espoir tessinois, arrivé des jeunes de la Juventus, a donné un coup de jeune à l'assemblée avec ses 19 ans.

Il est bien le seul renfort sédunois à témoigner d'aucune expérience. Entre Geoffroy Serey Dié (35 ans), Guillaume Hoarau (36 ans), Dennis Iapichino (30 ans), Gaëtan Karlen (27 ans), Ivan Martic (30 ans la semaine prochaine) et Matteo Tosetti (28 ans), tous portent un bagage déjà bien chargé.



«Je me suis séparé de cinq ou six joueurs expérimentés, je devais donc les remplacer», a expliqué Christian Constantin. Les départs – assumés et pour des raisons diverses – d'Ermir Lenjani, Pajtim Kasami, Xavier Kouassi, Johan Djourou, Alexandre Song ou encore Seydou Doumbia ont laissé un trou. «Il fallait repenser l'effectif», a donc plaidé le président valaisan.

Bref, Sion repart une nouvelle fois de zéro ou presque. Il y a ainsi du neuf à presque tous les postes. Vlasenko pour la défense centrale, Iapichino et Martic aux postes de latéraux, Serey Dié au milieu, Tosetti sur l'aile et Hoarau et Karlen comme attaquants.

Avec donc un nouvel entraîneur, Fabio Grosso. L'Italien de 42 ans n'a pas tant eu son mot à dire: «Quand je suis arrivé ici, j'avais envie de travailler et j'ai dit au président que j'avais confiance en lui. J'ai détaillé ce que j'aimais avoir comme profils de joueurs et le club a travaillé pour en amener. Je suis content, car c'est un groupe qui a des qualités techniques et humaines.»

Reste à pouvoir les associer. Le temps n'est pas un allié: Sion a déjà perdu à Saint-Gall (1-0) et s'apprête à recevoir Young Boys samedi.

Retour à la page d'accueilRetour au sport