Cissé : "Je comprends l'inquiétude de certains fans du LS"

Nicolas Larchevêque

25.1.2021

Souleymane Cissé, directeur sportif du Lausanne-Sport, a répondu aux inquiétudes de certains supporters vaudois au micro de blue Sports. 

Souleymane Cissé :

Souleymane Cissé : "Je demande aux fans du LS un peu de temps"

Souvent remis en cause depuis sa nomination au poste de directeur sportif du FC Lausanne-Sport en juin 2020, Souleymane Cissé a accepté de répondre aux critiques et aux questions qui dérangent devant les caméras de blue Sports.

25.01.2021

"Le Lausanne-Sport représente tout, c'est mon club." Souleymane Cissé le clame haut et fort : il vit aujourd'hui pour l'équipe de la capitale vaudoise, revenue en Super League pour cette saison. "Aujourd'hui, on n'a pas besoin d'être issu du canton de Vaud pour aimer le club. Mon coeur bat pour lui à un rythme effréné. Je suis très excité à l'idée de le voir arriver à un très haut niveau."

Souvent remis en cause depuis sa nomination au poste de directeur sportif en juin 2020, l'Ivoirien a accepté de répondre aux critiques et aux questions qui dérangent devant les caméras de blue Sports. Ses choix et ceux de sa direction ont parfois provoqué une certaine incompréhension auprès des plus fidèles supporters du LS. 

"Je comprends l'inquiétude et l'exigence, pour ne pas dire l'impatience, de certains fans. Je leur demande un peu de temps. C'est important que tout le monde suive notre philosophie et nous fasse confiance. Je pense que, d'ici deux ou trois ans, ils seront heureux de voir leur équipe parmi les meilleures de Suisse", a alors expliqué l'homme de 43 ans.



Ce dernier croit en la direction qu'a prise l'actuel 6e au classement de la première division helvétique. "L'avenir, c'est les jeunes. L'ADN du LS 'new look' sera justement de développer les jeunes et de les amener à maturité", a-t-il soutenu, n'excluant toutefois pas l'apport de joueurs expérimentés dans l'effectif "pour répondre aux besoins présents".

Par ailleurs, certains en terre vaudoise voient d'un mauvais oeil le partenariat avec l'OGC Nice (aussi propriété du groupe Ineos), craignant que celui-ci ferme la porte aux talents du cru. "Il n'y a pas de fermeture au marché suisse. Nous avons simplement nos jeunes joueurs à développer", a ainsi tenu à répondre l'ancien responsable de la formation des Girondins de Bordeaux.

Avant de préciser : "Quand on regarde notre effectif, on a quand même beaucoup de joueurs helvétiques, dont treize qui viennent de notre formation (ndlr : Team Vaud). Ce qui est énorme. Le football étant international, ça répond à des besoins spécifiques. Si on les trouve en Suisse, tant mieux. C'est la priorité. Si ce n'est pas le cas, on ira les chercher (à l'étranger)."



Mettant l'accent également sur la notion du partage, Souleymane Cissé invite désormais "tous les amoureux du Lausanne-Sport à soutenir le club" et à lui soumettre leurs interrogations. "Mon bureau est ouvert. Je n'ai jamais été fermé au dialogue. Dès mon arrivée, j'ai montré que j'étais quelqu'un d'ouvert. Il n'y a aucune question taboue avec moi", a conclu celui qui est prêt à avoir "un échange franc et constructif" avec n'importe qui concernant l'avenir du club bleu et blanc.

Retour à la page d'accueilRetour au sport