Les équipes helvétiques sont les cancres du continent européen

Gregoire Galley

4.8.2018

La saison 2018-2019 a commencé très péniblement pour les clubs helvétiques engagés sur la scène continentale. Avec les éliminations prématurées du FC Bâle et de Saint-Gall, la Suisse occupe la dernière place du classement de l'indice UEFA.

L'élimination du FC Bâle d'Albian Ajeti fait mal au football suisse
Keystone

Ce classement n'est pas anodin puisqu'il indique le nombre de tours que doit jouer une équipe pour atteindre les phases de poules dans une compétition européenne ainsi que le nombre de clubs par pays qui prendront part aux qualifications la saison suivante. Ce classement est valable pour tous les pays européens. Malheureusement pour la Suisse, elle occupe actuellement la dernière place de la hiérarchie à cause des éliminations du FC Bâle et de Saint-Gall. Notre pays se retrouve derrière des nations comme Saint-Marin, l'Irlande du Nord ou encore l'Estonie.

Cette situation s'explique également par le fait que chaque résultat d’un club suisse jusqu’à la fin de la saison en cours sera divisé par cinq, soit le nombre de clubs engagés en début d’exercice. Rien de très réjouissant... Cependant, tout n'est pas perdu pour les équipes helvétiques. Le FC Bâle aura l'occasion de redorer son blason en Europa League dans la mesure où il affronte la modeste équipe du Vitesse Arnhem pour obtenir une éventuelle place dans la phase de poules de cette épreuve. Le FC Lucerne va aussi prochainement faire son entrée en lice dans la compétition en étant opposé au club grec de l'Olympiakos. Cette double confrontation face au troisième du dernier championnat grec s'annonce toutefois ardue pour le club de Suisse centrale. Quant aux Young Boys, ils devront jouer un barrage pour s'assurer une place en Ligue des Champions.

Ces différentes formations ont donc l'obligation de briller en ce début de saison si elles entendent permettre à la Suisse de quitter la zone rouge. En effet, un enchaînement de victoires serait fort appréciable car au classement de l'indice UEFA des cinq dernières années, celui qui est décisif pour l’attribution des places dans les compétitions européennes, notre pays est actuellement quatorzième alors qu'il était classé au douzième rang avant les éliminations rhénanes et saint-galloises. Les équipes de notre championnat national se doivent donc de réagir avant que la situation ne s'aggrave encore davantage.

Retour à la page d'accueil